Omnium féminin de golf des États-Unis - Sorenstam met fin à 10 ans de frustration

Annika Sorenstam semblait fière de sa victoire hier, après avoir remporté l’Omnium féminin des États-Unis.
Photo: Agence Reuters Annika Sorenstam semblait fière de sa victoire hier, après avoir remporté l’Omnium féminin des États-Unis.

Newport, R.I. — Annika Sorenstam a pris le contrôle dès le début de la période de prolongation hier et elle a mis fin à 10 ans de frustration en remportant l'Omnium féminin des États-Unis.

Sorenstam a ramené une carte de 70, un coup sous la normale, et elle l'a emporté par quatre coups sur Pat Hurst. Il s'agit de l'écart le plus important en prolongation dans un tournoi majeur depuis la victoire par sept coups de Kathy Cornelius, il y a 50 ans.

Sorenstam menait par cinq coups après le premier neuf trous, mais elle n'a pas célébré sa victoire avant de réussir la normale au 18e trou, tenant son bâton derrière son cou et levant la tête au ciel.

«C'est fantastique, a-t-elle dit. Ce fut une longue attente, et un long chemin. J'ai appris beaucoup en cours de route. Il est plutôt ironique d'avoir remporté l'Omnium après avoir eu des hauts et des bas cette saison.»

Sorenstam a remporté une 10e victoire lors d'un tournoi majeur, rejoignant Babe Zaharias au quatrième rang, et elle est maintenant à cinq victoires de Patty Berg dans l'histoire de la LPGA. Elle l'a emporté lors d'un tournoi majeur à chacune des six dernières saisons, ce qui est la deuxième plus longue séquence dans la LPGA.

Mais ce ne fut pas une victoire comme une autre. L'Omnium des Etats-Unis est le tournoi de la LPGA le plus important et Sorenstam pensait qu'elle pourrait accumuler les victoires à ce prestigieux tournoi après l'avoir emporté en 1995 et en 1996. Elle avait été dominante lors de son deuxième succès à l'Omnium, ne ratant l'allée qu'à cinq reprises à Pine Needles et l'emportant par six coups. Mais depuis, sa frustration était grande.

Juli Inkster a comblé un déficit de deux coups en 2002 pour lui soutirer la victoire à Prairie Dunes. Puis Meg Mallon a beaucoup mieux joué qu'elle à The Orchards, deux ans plus tard. Parfois, Sorenstam a aussi causé sa perte, commettant un boguey au 18e trou à normale-5 à Pumpkin Ridge et ratant ainsi par un coup une ronde de prolongation, en 2003. Sorenstam avait remporté 63 victoires, incluant sept tournois majeurs, depuis son dernier titre à l'Omnium des États-Unis.

Hurst avait réussi un coup roulé de cinq pieds, dimanche, pour obliger la présentation d'une ronde de prolongation pour la 10e fois en 61 ans à l'Omnium des États-Unis.