L'Association des constructeurs en Grand Prix et la FIA se rapprochent

Londres — La possibilité de voir naître une nouvelle compétition de Formule 1 s'éloigne. Les écuries tentées par la sécession ont en effet rempli leur formulaire d'inscription pour la saison 2008 du championnat du monde.

L'Association des constructeurs en Grand Prix, constituée par Renault, BMW Sauber, McLaren Mercedes, Honda et Toyota, a cependant précisé hier qu'elle avait signé les formulaires afin de respecter la date limite d'inscription fixée au 31 mars par la FIA et son président Max Mosley.

Les cinq équipes unies dans l'Association des constructeurs en Grand Prix ont soumis leurs formulaires d'inscription pour le championnat du monde 2008 de la FIA, a annoncé l'association dans un communiqué. Les membres de l'association sont unis et restent impliqués pour améliorer ce sport au bénéfice de tous les actionnaires.

Pourtant, le porte-parole de l'association, Xander Heijnen, s'est montré prudent et a déclaré que certains problèmes devaient encore être résolus pour éviter une rupture. «Nous avons fait des progrès significatifs au cours des derniers mois dans les négociations commerciales, a-t-il déclaré. Nous espérons que nous pourrons faire la même chose avec les sujets sportifs et techniques afin que nous puissions réaliser nos objectifs au sein des structures actuelles. Nous avançons dans la bonne direction. Mais il est encore trop tôt, des questions restent en suspens.»

L'Association des constructeurs en Grand Prix a menacé de faire sécession après la saison 2007, quand l'Accord Concorde aura expiré. Cet accord fixe la répartition des revenus issus de la F1 entre les équipes, le directeur commercial Bernie Ecclestone et la FIA.

L'association souhaite être consultée davantage et veut un meilleur partage des revenus.

À voir en vidéo