Hockey féminin - Le Canada s'impose 12-0 contre la Russie

L’équipe canadienne de hockey féminin, grande favorite du tournoi olympique (avec les États-Unis), a poursuivi sa foudroyante marche vers la finale hier en dominant la Russie par la marque de 12 à 0. Nadezhda Aleksandrova (sur la photo), a pris la
Photo: Agence Reuters L’équipe canadienne de hockey féminin, grande favorite du tournoi olympique (avec les États-Unis), a poursuivi sa foudroyante marche vers la finale hier en dominant la Russie par la marque de 12 à 0. Nadezhda Aleksandrova (sur la photo), a pris la

Turin, Italie — L'attaquante recrue Meghan Agosta a réussi un tour du chapeau hier pour mener l'équipe olympique canadienne de hockey féminin vers un gain de 12-0 contre la Russie.

Agosta, qui a célébré son 19e anniversaire de naissance hier en était à ses premiers buts lors d'un tournoi olympique. «C'était mon rêve depuis que j'étais petite, et le fait que je réussisse non seulement mon premier but, mais un tour du chapeau, je suis aux anges, a-t-elle déclaré. En plus c'est ma fête, alors c'est pas mal cool que ça arrive durant les Jeux.»

Cherie Piper a marqué deux fois et a reçu le crédit d'un autre filet selon les marqueurs officiels, mais en fait c'est Gillian Apps qui a trouvé le fond du filet.

Vicky Sunohara, Hayley Wickenheiser, Danielle Goyette, Katie Weatherston, Sarah Vaillancourt et Carla MacLeod ont enfilé les autres buts des gagnantes.

Wickenheiser a aussi récolté trois mentions d'aide tandis que Caroline Ouellette, déplacée au poste de défenseur après avoir joué à l'attaque dans la victoire de 16-0 contre l'Italie, samedi, a amassé deux passes. Charline Labonté a signé le blanchissage.

Les Canadiennes ont pris les devants 7-0 dès la première période, marquant notamment deux fois en désavantage numérique.

«À 7-0, ça devient difficile pour une équipe de continuer à se battre, a noté Gina Kingsbury, de Rouyn-Noranda, qui a amassé une aide. Aussi, quand leur première gardienne a été sortie du match, on a senti que ça leur avait coupé le souffle.»

La gardienne partante de la formation russe, Irina Gashennikova, a été remplacée par Nadezhda Aleksandrova à 16 m 18 s. C'était alors 4-0.

Le Canada (2-0) est maintenant assuré de terminer au moins au deuxième rang au sein du groupe A.

Le dernier match de l'équipe au cours du tour préliminaire aura lieu mardi contre la Suède. Une victoire lui permettrait alors de terminer au premier rang et d'affronter l'équipe de deuxième place du groupe B en demi-finale, le 17 février. «C'est une équipe qui peut surprendre, a dit Kingsbury des Suédoises. Elles comptent de bonnes attaquantes et une très bonne gardienne [Kim Martin]. Juste avant d'arriver ici, nous les avions battues 2-0 seulement.»