José Théodore craint la réaction des partisans

Buffalo — José Théodore était serein et souriant lorsqu'il a rencontré les médias après la victoire du Canadien hier soir. Le gardien a expliqué pourquoi il utilisait le propecia, un produit capillaire qui se veut aussi un agent masquant. «Je veux avoir des cheveux longs, a-t-il dit. J'utilise le même produit depuis l'âge de 21 ans.

Je préfère prévenir plutôt que de me retrouver comme certains coéquipiers», a-t-il ajouté à la blague. Théodore a rappelé avoir subi une demi-douzaine de tests antidopage depuis qu'il est professionnel. Jamais a-t-il été contrôlé positif en raison du propecia. «Ce contrôle positif est un peu bizarre, a-t-il dit. J'ai été testé en Suède puis au mois d'août lors du camp d'orientation à Vancouver. Tout était correct.» C'est en octobre que Théodore a entendu parler que le propecia était un produit banni par le Comité international olympique. Il a alors fait les démarches pour obtenir une exemption de la Ligue nationale et du CIO. Jusqu'ici, seule la LNH lui a répondu favorablement. Un appel a été déposé auprès du CIO mais l'organisme a décidé de suspendre Théodore de toute compétition internationale pour les deux prochaines années. «J'ignore quand l'appel sera entendu, a-t-il dit. C'est mon agent Don Meehan qui s'en occupe.» Théodore a seulement une inquiétude: la réaction du public montréalais, lequel n'est pas très tendre envers lui en raison de ses contre-performances.