Descente - Bourque est le meilleur Canadien à l'entraînement

Sestrières — L'Américain Daron Rahlves a dominé la première descente d'entraînement réalisée hier à Sestrières en vue de l'épreuve olympique de dimanche. Il a devancé par plus d'une seconde les Autrichiens Michael Walchhofer et Hermann Maier.

Le Gaspésien François Bourque a été le meilleur Canadien, en 27e place, suivi de Manuel Osborne-Paradis, 36e, John Kucera, 43e, et Ryan Semple, de Mont-Tremblant, 54e.

«Ce n'est pas trop mal à ma première présence sur cette piste, a constaté Bourque, qui vient de New Richmond. C'est un parcours formidable, avec beaucoup d'espace et de nouveaux défis à chaque virage. C'est un tracé très technique qui peut être descendu comme pour un super-G. La partie du haut était très glacée vu qu'on l'a arrosée. L'altitude et la neige sèche me rappellent Saint Moritz.»

«Je suis plus nerveux parce que ce sont les Jeux olympiques», a quant à lui déclaré Semple, qui estime aussi que «chaque virage représente un défi sur ce parcours». «C'est seulement ma quatrième descente, a-t-il poursuivi, et ça ne se compare à rien de semblable que j'ai connu avant. Mon objectif cette semaine est d'acquérir de l'expérience et de skier avec confiance. Quand la saison a commencé, je n'aurais jamais pensé me rendre jusqu'au combiné olympique. Je devrai être patient si je veux devenir compétitif au combiné parce que pour le moment ma force est dans les épreuves techniques.»

Bourque doit penser à lui

Bourque a par ailleurs affirmé qu'il ne voulait pas se laisser déranger par les malheurs de son coéquipier Érik Guay, qui a dû déclarer forfait pour la descente à cause d'une blessure à la jambe gauche. «C'est triste pour Érik, mais pour le moment j'ai d'autres choses à penser. En bout de piste, c'est un sport individuel et je dois me concentrer sur la performance. Érik est entre bonnes mains avec les médecins et les physiothérapeutes de l'équipe.»

Le skieur québécois ne devra pas non plus se laisser déranger par les mesures de sécurité... «Je ne suis pas un grand fan des endroits hautement sécurisés. Je m'efforce de garder mon sang-froid à chaque fois que je me présente à un contrôle de sécurité», a-t-il commenté.