Le parcours de la flamme a été modifié une nouvelle fois

Turin — Le parcours de la flamme olympique a été modifié hier lors de son arrivée à Turin, les autorités craignant que les manifestations des opposants aux JO ne deviennent violentes.

La police a recommandé un nouvel itinéraire pour la torche pour la troisième fois de la semaine afin d'éviter une manifestation organisée sur une place près de la gare centrale, a déclaré Roberto Pagliuca, qui supervise le relais de la flamme. «Il n'y avait plus de garantie que ce soit une fête, comme ça devait l'être», a déclaré Pagliuca.

Pagliuca a précisé qu'il ne connaissait pas l'identité des manifestants. Selon l'agence de presse Apcom, il s'agissait d'activistes d'extrême gauche et de militants antimondialisation.

Pagliuca a ajouté que tous les relayeurs avaient pu effectuer leur passage sur le nouvel itinéraire et que des milliers de Turinois s'étaient massés le long des rues pour réserver un accueil chaleureux à la flamme olympique.

La torche doit parcourir la ville jusqu'à l'illumination du chaudron dans le stade olympique de Turin ce soir lors de la cérémonie d'ouverture des JO.

Mercredi, le relais avait contourné Avigliana, à environ 24 kilomètres à l'ouest de Turin, en raison d'une manifestation prévue dans la ville. Dimanche, des relayeurs de la vallée de la Suze ont été contraints de changer leur itinéraire après avoir été encerclés par des manifestants qui ont essayé en vain d'éteindre la flamme.

Les habitants de la vallée, où certaines épreuves des JO doivent se dérouler, s'opposent depuis plusieurs mois à un projet de construction de ligne ferroviaire à grande vitesse entre Turin et Lyon.