Pittsburgh célèbre ses champions avec un défilé au centre-ville

Le demi offensif nouvellement à la retraite Jerome Bettis montrait fièrement le trophée Vince-Lombardi à une foule de 250 000 personnes, hier à Pittsburgh.
Photo: Agence Reuters Le demi offensif nouvellement à la retraite Jerome Bettis montrait fièrement le trophée Vince-Lombardi à une foule de 250 000 personnes, hier à Pittsburgh.

Pittsburgh — Certains amateurs ont patienté 26 ans pour être de ce défilé du Super Bowl. D'autres étaient trop jeunes pour se souvenir du dernier championnat des Steelers de Pittsburgh. Certains n'étaient même pas nés.

Tout cela importait peu, hier, alors que des amateurs de tous âges se sont massés le long du parcours du défilé pour remercier l'équipe d'avoir décroché une cinquième victoire tant attendue au Super Bowl.

Evelyne Potts, âgée de 67 ans, s'est rappelé qu'elle était là au centre-ville lors du dernier défilé de la victoire alors que ses fils étaient encore à l'école primaire. Elle a ajouté qu'elle n'allait pas rater celui-ci. «Je voulais faire partie de l'histoire», a-t-elle mentionné.

Le receveur Hines Ward a dit à la foule que ce championnat était pour elle. «C'est à la ville de Pittsburgh que revient réellement ce championnat», a-t-il lancé.

Les Steelers ont vaincu les Seahawks de Seattle 21-10, dimanche, à Detroit, dans leur première conquête du Super Bowl depuis 1980.

Ward a présenté le demi offensif nouvellement à la retraite Jerome Bettis, qu'il avait instamment prié de revenir pour une autre année à la suite de la défaite en finale d'association contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

«Dans mon livre, c'est le plus grand Steeler de tous les temps», a dit Ward.

Bettis était installé dans un cabriolet et c'est lui qui transportait le trophée Vince-Lombardi.

«Je suis tellement reconnaissant pour tout ce que cette ville a fait pour moi, a déclaré Bettis, qui a confirmé sa retraite immédiatement après la victoire des Steelers, dimanche.

L'athlète de forte carrure a partagé la même estrade avec ses coéquipiers pour la dernière fois. Et s'il a remporté le Super Bowl dans sa ville natale de Detroit, il fait autant partie de l'histoire de Pittsburgh que le fer, l'acier et le ketchup.

Les amateurs ont bravé une température sous zéro et des averses de neige occasionnelles. Plusieurs sont arrivés des heures avant le départ du défilé à 11h. La police a estimé la foule à 250 000 personnes et aucun incident n'a été déclaré.