Pittsburgh 21, Seattle 10 - Les Steelers remportent un cinquième Super Bowl

Ben Roethlisberger, à 23 ans et 11 mois, est devenu le plus jeune quart à remporter le Super Bowl.
Photo: Agence Reuters Ben Roethlisberger, à 23 ans et 11 mois, est devenu le plus jeune quart à remporter le Super Bowl.

Detroit — Jerome Bettis pourra maintenant prendre sa retraite l’âme en paix.

Willie Parker a réussi la plus longue course dans l’histoire du Super Bowl — il a galopé sur une distance de 75 verges pour le touché au troisième quart — puis l’ailier espacé Antwaan Randle El a lancé une passe de touché à Hines Ward au quatrième engagement, hier, pour lancer les Steelers de Pittsburgh vers un triomphe de 21-10 contre les Seahawks de Seattle.
Les Steelers ont ainsi remporté le cinquième Super Bowl de leur histoire, en six présences au match de championnat de la NFL. C’est leur premier titre depuis 1980, toutefois.
Ben Roethlisberger, à 23 ans et 11 mois, est devenu le plus jeune quart à remporter le Super Bowl. Bettis, qui a décidé de disputer une saison supplémentaire dans l’espoir d’ajouter un championnat à son curriculum vitae — dans son patelin de Detroit, en plus — a quant à lui gagné son pari.
Bill Cowher, à sa deuxième présence au match ultime depuis qu’il est à la barre des Steelers, a lui aussi enfin eu droit à sa bague, 10 ans après sa première tentative et 14 ans après son embauche.
Mike Holmgren, le pilote des Seahawks, devra quant à lui attendre s’il veut devenir le premier entraîneur de l’histoire à remporter le Super Bowl avec deux concessions différentes.
Parker a marqué son touché record dès le deuxième jeu à l’attaque de la deuxième demie. Il a ainsi donné l’avantage 14-3 aux Steelers. Il a du même coup battu par une verge l’ancienne marque établie par Marcus Allen, qui avait galopé sur une distance de 74 verges en 1984 avec les Redskins de Washington.
On pouvait alors s’attendre à ce que le rideau de fer mené par Troy Polamalu fasse le reste et ferme les livres. Toutefois, alors que les Steelers semblaient se diriger vers un autre majeur, Kelly Herndon s’est interposé devant un relais de Roethlisberger et retourné le ballon sur une distance de 76 verges, le plus long retour d’interception dans l’histoire du Super Bowl. Trois jeux plus tard, Matt Hasselbeck repérait Jerramy Stevens pour un touché de 16 verges.
À 14-10, les Seahawks menaçaient à nouveau au début du quatrième quart, mais Ike Taylor a réussi l’interception. Peu de temps après, les Steelers enfonçaient le clou avec un jeu renversé, couronné par une passe de 43 verges de l’ailier espacé Antwaan Randle El à Hines Ward.
Puis, à 21-10, la défensive des Steelers n’a plus ouvert la porte à Hasselbeck et compagnie. Un échappé apparent du quart des Seahawks a été annulé après révision de la reprise, mais un sac et quelques jeux-clés plus tard, la victoire était dans la poche.
La journée a notamment été difficile pour le spécialiste des longues remises des Seahawks, Jean-Philippe Darche, qui a vu le botteur Josh Brown rater deux tentatives de bottés de précision. L’ancien des Redmen de McGill a alors effectué des remises correctes, mais Brown a d’abord raté de 54 verges avec deux secondes à jouer au deuxième quart, un peu trop à droite, puis au milieu du troisième engagement depuis 50 verges, un peu trop à gauche.
Les Seahawks ont été dans le match jusqu’au troisième quart, mais ils rongeront longtemps leur frein dans les prochains jours, puisqu’ils auraient pu s’échapper avec la victoire dès la première demie. Ils n’ont toutefois pas su profiter de leurs occasions.
Certes, les joueurs de Holmgren ont fait avancer le ballon, mais ils ont écopé des pénalités coûteuses, dont une pour obstruction qui a annulé une passe de touché. Ils se sont retrouvés avec un déficit de 7-3 à la demie.