Vers le Super Bowl - Joey Porter en remet dans l'enflure verbale

Pontiac — Le secondeur Joey Porter en a remis dans l'enflure verbale hier, affirmant que les Steelers de Pirttsburgh allaient jouer de façon robuste lors du match du Super Bowl au point de viser à sortir des joueurs de Seattle du terrain.

«Nous allons tenter de passer le message au plus grand nombre de joueurs possible. Nous allons envoyer le plus de joueurs possible sur les lignes de côté.»

Porter a laissé entendre que ses adversaires voudraient partir soit parce que fatigués, ou blessés.

La veille, Porter avait eu une montée de lait en critiquant les propos relativement anodins de l'ailier rapproché Jerramy Stevens, qui avait prédit que les Seahawks allaient briser le rêve de Jerome Bettis de gagner un Super Bowl dans sa ville natale à son dernier match en carrière.

Résultat: les deux joueurs concernés ont été invités à monter sur un podium hier.

De son côté, Stevens, peu habitué à être un centre d'intérêt, a déclaré: «Certains joueurs ont besoin d'être motivés. Si c'est ce qu'il a trouvé, tant mieux pour lui. Je ne pense pas avoir tenu des propos déplacés. Je pensais ce que je disais. Je ne vais pas le répéter pour créer un événement. Je pensais ce que j'ai dit et je le pensais sans manquer de respect.»

Les deux entraîneurs, Bill Cowher et Mike Holmgren, ont tenté d'atténuer la portée de cette guerre de mots, le premier rappelant que Porter a toujours été un joueur «émotif» et avec sa personnalité propre.

Des coéquipiers de Porter ont par ailleurs laissé entendre qu'il aurait été préférable que Porter se taise plutôt que de provoquer l'adversaire.