Le Canadien - Gainey saura-t-il trouver les mots pour redonner confiance à Théodore?

Selon Bob Gainey, José Théodore, qui se retrouve souvent sur le banc dernièrement, souffre plus d’un manque de confiance que d’une technique déficiente.
Photo: Agence Reuters Selon Bob Gainey, José Théodore, qui se retrouve souvent sur le banc dernièrement, souffre plus d’un manque de confiance que d’une technique déficiente.

Bob Gainey prévoyait s'entretenir avec José Théodore avant le départ de l'équipe pour Boston. Une rencontre qui se voulait constructive alors que le Canadien vit une période difficile, à l'image de son gardien-vedette.

Mardi, Théodore a offert une autre contre-performance. Gainey l'a d'ailleurs retiré après le cinquième but des Hurricanes de la Caroline. C'était la troisième fois en quatre départs que Théodore était remplacé par Cristobal Huet en cours de match.

«Je veux discuter avec lui, savoir ce qu'il pense de la situation», a fait savoir l'entraîneur qui enverra Huet face aux Bruins, ce soir au TD Banknorth Garden.

Gainey a fait des appels à des gens qui connaissent bien Théodore. Il veut posséder le maximum d'informations afin de l'aider. «Je souhaite une discussion en profondeur, a-t-il dit. J'aimerais aller au fond des choses.»

Selon Gainey, Théodore souffre plus d'un manque de confiance que d'une technique déficiente. «C'est sans doute une combinaison des deux. Mais je pense que c'est plus mental. José est le même gardien, il a la même taille, les mêmes jambières. C'est finalement entre les deux oreilles.»

Gainey a noté que Théodore n'est pas le seul gardien à éprouver ce genre d'ennuis. «Au Colorado, David Aebischer a eu sa part de problèmes. Plusieurs équipes ont dû faire appel à trois gardiens cette saison. Notre situation n'est pas unique. L'application des règlements n'est pas facile pour un gardien. Il y a une question d'adaptation», a-t-il ajouté.

La pression

Gainey ne croit pas que la pression soit un facteur dans les problèmes de Théodore. «José connaît bien Montréal. Il connaît le bon et le mauvais côté des choses. C'est une réalité qu'il doit accepter.»

Gainey dit comprendre la réaction du public. Il souhaite que son équipe puisse redonner espoir aux partisans. «Les gens veulent avoir des preuves et c'est à nous de les fournir. Au début du match, on sentait la foule derrière nous. Par la suite, la réaction des gens était prévisible.»

La Floride?

Théodore présente un dossier de 17-15-5, une moyenne de 3,46 et un taux de réussite de ,881. C'est à lui de trouver les solutions avec l'aide de Roland Melanson, le responsable des gardiens chez le Canadien. Mais le temps presse et quelques défaites d'ici la pause olympique pourraient compromettre les chances d'une participation aux séries.

Il serait étonnant que Gainey suggère à Théodore d'aller se changer les idées en Floride. Il va plutôt lui dire de travailler davantage, comme il le faisait lui-même à l'époque où il était joueur.