Hurricanes 8, Canadien 2 - Théodore est de nouveau retiré

Le cauchemar se continue pour José Théodore qui a été retiré d'un troisième match à ses quatre derniers départs, hier, dans une autre cuisante défaite du Canadien.

Le gardien vedette a cédé sur la moitié des 10 tirs seulement que les Hurricanes de la Caroline ont dirigés vers lui au cours des quelque 25 premières minutes de jeu, et le Tricolore a perdu 8-2 à son retour au Centre Bell suivant un périple difficile de six matchs.

En tenant compte de la victoire de 4-3 à Toronto samedi, Théodore a maintenant accordé 18 buts en 63 lancers au cours des 128 dernières minutes et 24 secondes qu'il a passées devant le filet.

Il s'agit d'une moyenne de 8,44 et d'un taux d'efficacité tirs-arrêts de 0,714. L'entraîneur des gardiens, Roland Melanson, a beaucoup de pain sur la planche afin de remonter le moral de Théodore, qui avait également été chassé après avoir permis cinq buts à Vancouver (6-2) et en Caroline (7-3).

Le Canadien a pourtant offert un effort louable pendant deux périodes, avant de rendre les armes en troisième face à l'équipe de l'heure dans la LNH.

Eric Cole y est allé d'un tour du chapeau, ses 21e, 22e et 23e de la campagne et Eric Staal a ajouté ses 32e et 33e à sa fiche. Kevyn et Craig Adams ainsi que Niklas Nordgren ont complété dans le camp des Hurricanes (37-11-4).

Steve Bégin, qui a surpassé son sommet personnel de 10 buts en une saison, et Richard Zednik, qui a mis fin à une disette de 12 rencontres, ont assuré la réplique du Canadien (23-21-6)

La soirée de travail de Théodore a pris fin à 5:23 du deuxième vingt, soit à la suite du cinquième but des Hurricanes. Le public, qui s'était montré intraitable dès la première faiblesse, a de nouveau scandé le nom de Christobal Huet. L'entraîneur Bob Gainey n'avait pas le choix. José Théodore a répété, mardi, que la seule façon qu'il connaisse de secouer la séquence difficile qu'il traverse c'est en redoublant d'ardeur.

L'entraîneur Bob Gainey a indiqué que Théodore avait saboté une bonne performance du Canadien. Il a tout de même ajouté que le Tricolore avait commis environ huit erreurs en défense au cours des deux premières périodes. Deux ou trois d'entre elles ont été plus visibles, parce que commises par le gardien.

L'entraîneur a qualifié le mécontentement du public de normal compte tenu des circonstances. «L'équipe ne va pas bien et les amateurs nous l'ont fait savoir. Ils étaient déçus de nous voir perdre 8-2. Ils vont réagir de la même façon si on ne joue pas mieux.»