Hockey - «L'acquisition de Weight est un autre bon coup de Rutherford»

Doug Weight n'a pas affronté le Canadien hier mais les autres équipes de l'Association Est ne perdent rien pour attendre. Les Hurricanes de la Caroline ont montré qu'on devra compter sur eux en séries éliminatoires ce printemps, en s'assurant les services du talentueux joueur de centre.

L'acquisition de Weight, lundi, a ravi l'entraîneur Peter Laviolette, d'autant qu'elle a coupé l'herbe sous le pied des rivaux des Hurricanes dans l'Est, qui le convoitaient. Les Sénateurs d'Ottawa, dit-on, étaient intéressés à l'obtenir des Blues de St. Louis.

«C'est un autre bon coup de Jim [Rutherford, le directeur général des Hurricanes]», a affirmé Laviolette hier. Rutherford, qui a multiplié les bonnes décisions au cours des dernières années, n'a pas affaibli l'équipe dans l'immédiat, cédant trois joueurs et autant de choix de repêchage.

«Je connais Doug depuis plusieurs années, a continué Laviolette. Ça remonte à l'époque où j'évoluais dans l'organisation des Rangers de New York [au début des années 1990]. Et je l'ai dirigé dans l'équipe américaine [Championnat du monde, Coupe du monde]. Sa vaste expérience et ses aptitudes représenteront un gros atout pour nous.»

L'entraîneur a sans doute une bonne idée de l'identité des ailiers avec lesquels il va le jumeler, mais il se garde de le dire pour le moment. Weight, lui-même, a quelque peu levé le voile en mentionnant qu'on lui avait dit qu'il allait jouer avec Eric Staal et Erik Cole.

Un trio qui pourraît assurément tenir tête à la grosse unité des Sénateurs, que forment Daniel Alfredsson, Jason Spezza et Dany Heatley. «Peu importe à quelle position on va l'utiliser ou en compagnie de quels joueurs, Doug va être un rouage important de notre équipe, a repris Laviolette. Notre philosophie d'équipe ne repose pas sur un seul joueur. L'explication de nos succès cette saison, c'est justement l'équipe. On estime que l'arrivée de Doug s'inscrit parfaitement dans notre philosophie. Il va être un morceau du casse-tête.»