À voir à la télévision le vendredi 8 avril - Québec, Un long boul. Taschereau

J'ignore si, pour la dernière de Zone libre dans sa formule actuelle, Jean-François Lépine fera une présentation spéciale. Mais il est certain que l'édition de ce soir est, en soi, fort intéressante. La saison se termine d'ailleurs non pas aux confins du monde mais littéralement dans nos cours, alors que le journaliste Luc Chartrand et la réalisatrice Kristina von Hlatky ont arpenté les villes et villages du Québec pour tenter de répondre à la question suivante: pourquoi le Québec est-il si laid? Beau sujet de débats!

Car le Québec affiche sans vergogne son mauvais goût. Les revêtements de vinyle et de plastique rivalisent de laideur dans les nouveaux développements, les voies rapides ont déchiré certaines villes, les panneaux publicitaires sont trop gros le long des autoroutes, de nouveaux magasins grande surface sont des monstres de tôle blanche, et ainsi de suite. Une scène de l'émission résume tout: Luc Chartrand est installé sur un boulevard typique rempli de concessionnaires automobiles et de grandes chaînes de restauration. «Où suis-je?», demande-t-il. Sur le boulevard Taschereau à Longueuil? À l'entrée de Saint-Jérôme? Sur le boulevard Charest à Québec? À Laval? On n'arrive pas à identifier l'endroit... parce que tous ces morceaux de boulevard se ressemblent.

L'émission donne la parole à des urbanistes, à des défenseurs du patrimoine, mais aussi à des promoteurs, et l'on voit que la notion de beau et de laid peut être très subjective. On a réalisé un sondage auprès du public pour savoir quels sont les endroits les plus laids de la province. Les résultats seront connus ce soir. Faites vos paris: du Colossus de Laval aux Ameublements Tanguay à Québec en passant par la Métropolitaine à Montréal, le choix est vaste...

Zone libre

Radio-Canada, 21h