Un scénario à trois joueurs en vue pour les vols régionaux

Un rapport d’expert soumis au gouvernement propose de placer entre autres Air Inuit au cœur de la relance de l’aviation régionale.
Photo: Nathan Denette Archives La Presse canadienne Un rapport d’expert soumis au gouvernement propose de placer entre autres Air Inuit au cœur de la relance de l’aviation régionale.

Un rapport d’expert soumis au gouvernement propose de placer les entreprises Pascan, Air Creebec et Air Inuit au cœur de la relance de l’aviation régionale.

La réforme du transport aérien en région au Québec se fait toujours attendre, mais un document rendu public lundi donne une idée de la direction qu’entend prendre le gouvernement Legault.

Au lendemain du retrait d’Air Canada de nombreuses dessertes régionales à l’été 2020, le ministre des Transports François Bonnardel avait requis les conseils du spécialiste en transport aérien Jacques Roy, de HEC Montréal.

Dans un rapport déposé au printemps 2021, ce dernier propose notamment de « faciliter l’émergence de l’alliance de trois transporteurs régionaux [Air Creebec, Air Inuit et Pascan Aviation] à l’aide des programmes existants tout en maintenant la libre concurrence ».

L’expert adhère à l’idée d’un « réseau aérien régional stratégique » dans lequel les trois joueurs se partageraient en quelque sorte le territoire. Pascan desservirait tout l’Est incluant la Gaspésie, la Côte-Nord et le Bas-Saint-Laurent, alors qu’Air Creebec couvrirait tout le territoire cri ainsi que l’Abitibi-Témiscamingue. Enfin, Air Inuit relierait le Nunavik à la Baie-James, la Côte-Nord jusqu’à Sept-Îles et Bagotville au Saguenay.

Il n’est pas question dans ce rapport du projet de Coopérative de transport régional du Québec (TREQ) qui jouit de l’appui du Parti Québécois et de certains syndicats.

Le rapport de 47 pages suggère en outre de donner un rôle pivot à l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec dans ce réseau puisque le principal intéressé souhaite le faire. L’Aéroport Montréal-Trudeau « ne souhaite pas accueillir de petits appareils en provenance des régions à faible densité ».

Enfin, le professeur Roy recommande au gouvernement de maintenir les subventions aux aéroports régionaux ainsi que le programme de réduction des tarifs aériens pour les voyageurs en provenance de régions éloignées.

À voir en vidéo