Le projet du tramway de Québec en baisse de popularité

Image de synthèse représentant le tramway en hiver, au coin de l’avenue Duchesneau et du chemin des Quatre-Bourgeois à Québec
Photo: Ville de Québec Image de synthèse représentant le tramway en hiver, au coin de l’avenue Duchesneau et du chemin des Quatre-Bourgeois à Québec

L’adhésion au tramway de Québec s’érode. Un sondage Léger publié lundi indique qu’une majorité de citoyens s’opposent maintenant au plus important projet de l’histoire moderne de la ville.

Après répartition des indécis, le tramway récolte seulement 44 % d’opinions favorables parmi les 500 répondants interrogés entre le 15 et le 18 janvier. Il s’agit d’un glissement de 5 points par rapport à un précédent coup de sonde réalisé en octobre par Le Soleil.

La publication du sondage survient au moment où l’administration de Bruno Marchand s’apprête à présenter une mise à jour sur le tramway, notamment au sujet des dépassements de coût et des modifications envisagées par le nouveau maire.

Six opposants sur dix estiment que le tramway constitue un véhicule qui n’est pas adapté pour Québec ou que les autobus suffisent à répondre aux besoins de la population.

Parmi les répondants en désaccord avec le projet, 38 % soutiennent que le tramway accentuera la congestion tandis que 35 % croient que la facture de 3,3 milliards de dollars est trop élevée. Les personnes sondées pouvaient citer plusieurs réponses pour expliquer leur position.

Dans le camp des partisans, 37 % des répondants se disent convaincus que le tramway facilitera les déplacements sur le territoire de Québec. Une proportion presque égale dit appuyer le projet parce qu’il est important d’investir dans le transport collectif. À peine 14 % de cette catégorie de répondants pensent que le tramway va contribuer à l’essor économique de la capitale.

Le projet de tramway n’a pas été bien communiqué par le passé

 

Quatre ans après le lancement du projet de réseau structurant de transport en commun, 43 % des personnes sondées admettent encore mal connaître le projet.

« Nous sommes convaincus que des efforts de communication accrus et une plus grande transparence aideront à mieux faire connaître le projet et à faire remonter le taux d’adhésion, écrit le maire Bruno Marchand dans un communiqué. Nous devons être meilleurs pour que tous les citoyens puissent découvrir et s’approprier celui-ci. Nous voulons que la population rêve ce projet avec nous. »

La conseillère de Limoilou et cheffe du parti écologiste Transition Québec, Jackie Smith, ne se dit pas surprise par les résultats du sondage. « Le projet de tramway n’a pas été bien communiqué par le passé, dit-elle. Je m’engage à redoubler d’efforts avec mes collègues de l’hôtel de ville, tant pour garantir la transparence dans le projet que pour en exposer les bénéfices à la population. »

Plus de la moitié des personnes sondées par Léger avaient plus de 45 ans, et la moitié d’entre elles affirment ne jamais utiliser les services du Réseau de transport de la Capitale. Neuf répondants sur dix disent avoir accès à une automobile.

La marge d’erreur maximale du sondage Léger est de plus ou moins 4,4 %, 19 fois sur 20.

À voir en vidéo