Québec et Ottawa investiront près de 1,5 milliard dans le logement abordable

«On veut augmenter l’offre de logements dans tout le Québec», a évoqué la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, lors d’une conférence tenue vendredi en compagnie du leader du gouvernement fédéral, Pablo Rodriguez.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne «On veut augmenter l’offre de logements dans tout le Québec», a évoqué la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, lors d’une conférence tenue vendredi en compagnie du leader du gouvernement fédéral, Pablo Rodriguez.

Québec et Ottawa promettent d’unir leurs forces afin de réaliser la construction de plus de 1300 logements abordables dans la province d’ici la fin de 2022, alors que les loyers ne cessent de grimper en flèche dans la métropole et ailleurs au Québec. Ils entendent aussi prodiguer davantage d’aide aux ménages dans le besoin.

Les sommes annoncées vendredi par les deux ordres de gouvernement totalisent près de 1,5 milliard de dollars sur sept ans. Elles donnent suite à une deuxième entente signée par Québec et Ottawa en vertu de l’Initiative pour la création rapide de logements, lancée en octobre 2020 pour venir en aide aux ménages dont la situation déjà difficile a été exacerbée par la crise sanitaire.

« Il y a une pénurie de logements abordables et il y a trop de personnes qui n’ont pas les moyens de se trouver un logement parce qu’elles ne peuvent pas payer [celui-ci] », a d’ailleurs souligné vendredi après-midi le leader parlementaire du gouvernement Trudeau, Pablo Rodriguez, lors d’une conférence de presse tenue à Montréal en compagnie de la ministre québécoise des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

1300 logements abordablesde plus d’ici 2022 ?

De la somme annoncée vendredi, près de 338 millions provenant du fédéral serviront à la construction de plus de 1300 logements abordables, principalement en milieu urbain — Montréal, Laval, Longueuil, Gatineau, Québec —, mais aussi ailleurs dans la province.

« On veut augmenter l’offre de logements dans tout le Québec », a indiqué la ministre Laforest, qui rappelle que « plusieurs personnes ont quitté les grandes villes pour aller en région » depuis le début de la pandémie, y créant ainsi des besoins en matière d’habitation.

L’objectif commun, c’est que personne n’ait à choisir entre nourrir ses enfants, acheter des médicaments et payer son loyer. On ne veut plus jamais que des gens aient à faire ces choix-là.

 

Ces logements abordables verront le jour d’ici la fin de l’année 2022, promet Mme Laforest.

« On doit les construire dans une période d’un an, c’est une obligation. Il faut le faire rapidement, mais c’est possible », a assuré la ministre. Cette dernière a d’ailleurs qualifié d’« inacceptable » le fait que certains projets de logements abordables récemment financés étaient « en attente depuis 10 ou 12 ans au Québec ».

« On ne peut pas dire qu’on augmente rapidement l’offre de logement social et abordable », constate d’ailleurs la porte-parole du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), Véronique Laflamme.

Aide financière

Le reste de la somme annoncée par les deux ordres de gouvernement — 1,1 milliard de dollars — permettra de faire passer de 80 $ à 100 $ par mois les montants remis aux ménages de 50 ans et plus à faible revenu et aux familles dans le besoin par le truchement du programme Allocation-logement.

« C’est significatif. L’objectif commun, c’est que personne n’ait à choisir entre nourrir ses enfants, acheter des médicaments et payer son loyer. On ne veut plus jamais que des gens aient à faire ces choix-là », a déclaré M. Rodriguez. Ce coup de pouce financier devrait d’ailleurs augmenter « rapidement » et progressivement à 150 $ par mois d’ici quatre ans, a-t-il ajouté.

« Ce montant n’est vraiment pas suffisant dans le contexte actuel » de hausse rapide des loyers, estime toutefois Mme Laflamme, du FRAPRU, qui salue néanmoins cette majoration du programme qui était attendue depuis des années. 

À voir en vidéo