Suspension temporaire du service de traversier entre Matane et la Côte-Nord

Le «NM F.-A.-Gauthier» a été mis en service en 2015 et retiré du fleuve en 2018, pendant 13 mois, en raison d’un bris des propulseurs. Il a été remis en service en janvier 2020.
Photo: Société des traversiers du Québec Le «NM F.-A.-Gauthier» a été mis en service en 2015 et retiré du fleuve en 2018, pendant 13 mois, en raison d’un bris des propulseurs. Il a été remis en service en janvier 2020.

Le traversier NM F.-A.-Gauthier est de nouveau hors service pour une durée indéterminée.

Une fuite d’huile repérée jeudi sur le navire a causé la suspension du service entre Matane et la Côte-Nord, a indiqué vendredi la Société des traversiers du Québec (STQ).

La STQ a dit informer sa clientèle que le NM Saaremaa I appareillera samedi et se dirigera vers Matane afin d’y assurer une reprise du service le plus rapidement possible.

Après un transport depuis Trois-Rivières, une période de préparation sera nécessaire. La reprise du service pourrait se faire « au plus tôt ce lundi », a-t-on indiqué.

Entre-temps, la STQ invite sa clientèle à utiliser la traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon, où trois traversées sont offertes quotidiennement.

Des tests au cours des prochains jours devront déterminer la cause exacte de la fuite d’huile et les réparations requises, a affirmé vendredi la STQ.

Des plongeurs réaliseront notamment des inspections sous-marines. Dans les circonstances, la durée des travaux « n’est pas connue pour le moment », a-t-on indiqué.

Le mois dernier, la vérificatrice générale a blâmé la STQ pour un cafouillage majeur entourant l’acquisition du traversier NM F.-A.-Gauthier, une saga faite d’une série de mauvaises décisions ayant coûté aux contribuables des centaines de millions de dollars.

Le navire a été mis en service en 2015 et retiré du fleuve en 2018, pendant 13 mois, en raison d’un bris des propulseurs. Il a été remis en service en janvier 2020.

À voir en vidéo