Reprise des vols d’Air Creebec vers l’Abitibi

Les avions d'Air Creebec sont cloués au sol depuis mars étant donné la pandémie de COVID-19.
Photo: Air Creebec via La Presse canadienne Les avions d'Air Creebec sont cloués au sol depuis mars étant donné la pandémie de COVID-19.

En mode pause depuis mars dernier en raison de la pandémie, la compagnie Air Creebec reprend son service aérien entre Montréal et Val-d’Or dès la semaine prochaine.

L’entreprise profitera de l’occasion pour offrir de nouveau ses dessertes vers les communautés cries du territoire Eeyou-Itschee, dont des villages tels Waskaganish, Nemaska et Chisasibi.

Air Creebec débutera lentement, avec trois vols par semaine entre Montréal, Val-d’Or et les communautés cries. La compagnie publiera les ajustements éventuels à l’horaire des vols sur son site web, et précise qu’elle est le seul lien aérien commercial entre Montréal et Val-d’Or.

« Nous allons privilégier les passagers plus essentiels, souligne le président d’Air Creebec, Matthew Happyjack. Nous avons discuté avec le Cree Health Board et les représentants de la Nation Crie, et nous avons eu leur approbation pour reprendre les vols vers le Nord, tout en respectant les règles sanitaires de Transport Canada. »

« Air Creebec comprend que chaque communauté a sa vision individuelle et nous faisons tout notre possible pour la respecter pleinement en ajustant l’horaire en conséquence », ajoute Tanya Pash, chef de l’exploitation.

Le transporteur inclut les familles dans ses passagers dits essentiels. « On veut aider les travailleurs de la santé et ceux qui sont vitaux pour nos communautés, mais aussi réunir les familles », explique Matthew Happyjac

Rouyn-Noranda et Chibougamau ?

La compagnie, propriété de la communauté crie, avait évoqué la possibilité d’offrir une ligne Montréal-Val-d’Or-Chibougamau, mais le service sera séparé en deux.

« En fait, on va avoir une ligne directe Montréal-Chibougamau-Chisasibi, précise Matthew Happyjack. On est à nouveau admissibles aux programmes de subventions que l’on avait au mois de mars, ce qui nous permet d’offrir nos liaisons et de couvrir nos frais. »

Air Creebec avait affirmé en juillet pouvoir prendre la relève d’Air Canada pour le service entre Montréal, Val-d’Or et Rouyn-Noranda. Mais pour Rouyn-Noranda, c’est encore le néant.

« On est prêts à assurer le service via Propair (NDLR : une entreprise régionale détenue à 50 % par Air Creebec). On a soumis un plan d’urgence pour permettre la reprise du service, mais on n’a toujours pas de nouvelles. »

Pour le moment, Rouyn-Noranda n’a toujours pas de service aérien, Air Canada ayant décidé d’attendre au 8 septembre.

Réactions positives à Val-d’Or

La communauté d’affaires de Val-d’Or est ravie de voir le retour du transport aérien régional. « On le savait depuis un certain temps que le service reprendrait, mais nous avions hâte, indique la directrice générale de la Chambre de commerce de Val-d’Or, Hélène Paradis. Nous avons travaillé le dossier avec Air Creebec, et nous savons qu’il y a encore du travail à faire pour aligner les astres en vue d’un rétablissement complet de la desserte. C’est un signe pour nous que la vie recommence à tourner. »

Réaction très positive également du maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil. « Ça redécolle, dit-il. Cette nouvelle annonce un déconfinement progressif entre Montréal, l’Abitibi et le Nord québécois. Tout n’est pas complètement gagné cependant, nous allons continuer de suivre la situation de très près. »

Chez le transporteur, on attend de voir la suite des choses avant de s’emballer. « On va s’ajuster à la demande, dit Matthew Happyjack. On parle aussi d’une deuxième vague de COVID-19, on ne mettra pas la santé de nos communautés en péril pour des considérations financières. Si on nous demande d’arrêter de voler, on va prendre notre mal en patience. »

À voir en vidéo