Embarquement et perception à l’avant des autobus dès lundi

L’embarquement dans les autobus s’est fait par la porte arrière pendant plusieurs mois à cause de la pandémie de COVID-19.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir L’embarquement dans les autobus s’est fait par la porte arrière pendant plusieurs mois à cause de la pandémie de COVID-19.

À compter de lundi prochain, l’embarquement et la perception se feront de nouveau par la porte avant des autobus des trois sociétés de transport de la région de Montréal.

Depuis le 1er août, la mesure est remise en place graduellement à bord des autobus du Réseau de transport de Longueuil (RTL) et de la Société de transport de Laval (STL). Jeudi, la Société de transport de Montréal (STM) annonce que ce sera le cas dans ses véhicules à compter du 10 août.

L’embarquement dans les autobus s’est fait par la porte arrière pendant plusieurs mois à cause de la pandémie de COVID-19. Pendant cette période, les sociétés de transport public ont subi d’énormes pertes financières.

La STM signale que ses autobus seront équipés d’un panneau de protection pour le chauffeur et d’affiches explicatives pour vous faciliter la circulation des passagers vers l’arrière.

La STM demande notamment à ses usagers d’embarquer par l’avant et de sortir par l’arrière. Ils devront aussi se tenir en tout temps derrière la ligne hachurée afin de respecter la zone du deux mètres autour du chauffeur.

Des inspecteurs vérifieront la validité des titres dans le réseau du métro et des autobus. Les contrevenants seront passibles d’une amende variant entre 150 $ et 500 $.

À voir en vidéo