Les services de train devraient être encore perturbés par les opposants à un gazoduc

Des Mohawks bloquent les voies ferrées à Tyendinaga, en Ontario, en soutien à la Première nation Wet’suwet’en, qui s'oppose à la construction d'un gazoduc sur son territoire.
Photo: Lars Hagberg La Presse canadienne Des Mohawks bloquent les voies ferrées à Tyendinaga, en Ontario, en soutien à la Première nation Wet’suwet’en, qui s'oppose à la construction d'un gazoduc sur son territoire.

Les services de train devraient continuer d’être perturbés lundi par des opposants au projet de gazoduc qui traverse le territoire traditionnel de la Première nation Wet’suwet’en dans le Nord de la Colombie-Britannique.

La résistance au projet de la compagnie Coastal GasLink ne se limite pas à l’ouest du pays. Des manifestants démontrent leur solidarité jusqu’en Ontario, en bloquant des voies près de Belleville.

Sur son site web, VIA Rail annonce l’annulation d’une dizaine de départs prévus lundi entre Montréal et Toronto, de même qu’entre Ottawa et Toronto. « Bien que tous les autres trains entre Montréal, Ottawa et Toronto soient prêts à partir à l’heure prévue si les voies se libèrent, votre départ peut être retardé ou même annulé en raison de ces circonstances hors de notre contrôle », peut-on lire.

Le service de train de banlieue sur la ligne Exo 4 Candiac pourrait également être perturbé et même interrompu pour une durée indéterminée, a mis en garde Exo, dimanche.

Selon l’entreprise qui exploite le réseau des trains de banlieue de la région métropolitaine de Montréal, c’est « la présence de manifestants aux abords de la voie ferrée du Canadian Pacifique (CP) » qui pourrait nuire au service.

Exo prévient sa clientèle que la décision de maintenir la voie ouverte sera prise par son propriétaire, le CP.

En cas de fermeture, Exo dit travailler « actuellement à l’élaboration de solutions alternatives pour les utilisateurs de la ligne ». Si le service de train s’en trouve perturbé lundi matin, une trentaine d’autobus feront la navette entre les gares pour déplacer la clientèle au centre-ville, a-t-on indiqué.