Le transport de demain, aujourd’hui récompensé

BIXI a doublé la capacité de ses camions de chargement grâce à une judicieuse plateforme, une technologie développée en collaboration avec Précisions Provençal, une entreprise beauceronne.
Photo: Alice Chiche Le Devoir BIXI a doublé la capacité de ses camions de chargement grâce à une judicieuse plateforme, une technologie développée en collaboration avec Précisions Provençal, une entreprise beauceronne.

L’innovation en mobilité — dans ses plus fines ramifications comme dans ses projets les plus ambitieux — sera récompensée au Québec dans le cadre des premiers prix Jalon de la mobilité, qui seront remis à Montréal le 17 octobre prochain.

Des prix qui permettront bien sûr de récompenser les initiatives les plus méritantes, mais qui offriront surtout une vitrine pour une myriade de projets développés un peu partout dans la province.

« L’objectif, c’est de rassembler de manière ludique tous les acteurs du grand Montréal et de l’ensemble du Québec pour célébrer l’innovation en mobilité intelligente de demain et pour inspirer tous les acteurs », explique avec enthousiasme Jean-François Tremblay, président-directeur général de Jalon-Mtl, un organisme à but non lucratif créé par la Ville de Montréal il y a deux ans pour déployer des solutions innovantes en mobilité durable.

Il y a des innovations de toutes grandeurs et de différents niveaux. C’est ce qui est inspirant.

Cent six initiatives ont été retenues dans un appel de candidatures qui a trouvé écho tant auprès de partenaires publics que d’entreprises privées. L’ensemble des projets sont bien sûr articulés autour de la thématique des transports, mais déclinés en de multiples variantes où l’intelligence artificielle trouve sans contredit une place des plus enviables.

Un livret — qui consolidera en un endroit l’ensemble des initiatives — sera publié et distribué lors du gala animé par le journaliste Stéphan Bureau. « On espère que ce livret deviendra une référence en innovation pour les municipalités, les gouvernements et les entreprises », mentionne Jean-François Tremblay.

Un jury indépendant formé de cinq membres — parmi lesquels se trouvent Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, et Catherine Morency, titulaire de la Chaire de recherche Mobilité de l’école Polytechnique — couronnera les lauréats dans huit catégories. Et un prix, intitulé Coup de pouce STM, offrira à une entreprise un encadrement de 400 heures de la part de la Société de transport de Montréal pour faire éclore son service ou son produit.

Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Le Bureau du taxi de Montréal est en lice pour un prix Jalon.

Le transport de demain

Ainsi, la mobilité de demain se déploie dans une multitude de formes pour favoriser, accroître ou améliorer l’offre de mobilité alternative. « Certains projets sont des game changer […],d’autres sont de petites améliorations dans la mobilité à l’échelle d’un quartier, par exemple. […] Il y a des innovations de toutes grandeurs et de différents niveaux. C’est ce qui est inspirant », soutient Véronique Laurin, chargée des communications et du marketing pour Jalon-Mtl.

Parmi les projets soumis, notons :

Registre des taxis Une initiative du Bureau du taxi de Montréal pour développer une plateforme colligeant en temps réel des données sur l’emplacement et la disponibilité des taxis. Une étape — s’inscrivant dans la démarche de modernisation de l’industrie du taxi — qui pourrait permettre une intégration des services de transport par taxi à des applications rassemblant les offres de mobilité alternative.

Camions de livraison zéro émission Un projet du Fonds Éco IGA pour convertir à l’électricité quatre camions réfrigérés pour la livraison à domicile. La conversion a été effectuée par EcoTuned, une jeune pousse basée à Varennes. Les quatre camions — qui sillonnent Montréal, Sherbrooke, Rouyn-Noranda et La Baie — ont également nécessité une adaptation de leur système de réfrigération, réalisée par Zanotti Canada.

Photo: Marie-France Coallier Le Devoir L’application Transit, qui a été développée dans la métropole, est aussi en lice pour un prix Jalon.

Programme ECHO Le premier et seul programme de tarification sociale du Québec lancé à Gatineau l’an dernier par la Société de transport de l’Outaouais (STO). En vertu de cette initiative, les personnes à faible revenu bénéficient d’une réduction de 30 % sur leur titre de transport. Le programme a pour objectif de favoriser l’intégration, de contrer l’isolement et d’encourager les bénéficiaires à demeurer actifs sur le marché du travail.

Navette nature Présentée comme une entreprise de transport récréatif, Navette nature offre aux Montréalais qui ne disposent pas de voiture la possibilité de se rendre en autobus dans des parcs nationaux. Le souhait est ici de rendre la nature accessible à tous — qu’ils soient visiteurs ou résidents — par un mode de transport collectif.

Remorque 80 vélos Un projet de BIXI Montréal pour accroître la capacité d’entreposage de ses 10 camions permettant, au fil de la journée, de déplacer les vélos en libre-service, pour désengorger les stations du centre-ville et maintenir une offre dans les quartiers périphériques. Afin d’éviter un agrandissement des camions, l’espace de chargement a été accru grâce à une plateforme permettant de doubler l’espace de chargement pour les vélos. Une technologie, développée en collaboration avec Précisions Provençal, une entreprise beauceronne.

106
C’est le nombre d’initiatives en mobilité retenues dans le cadre des premiers prix Jalon de la mobilité, qui seront remis à Montréal le 17 octobre.

Planificateur de trajet multimodal L’application Transit — offerte dans plus de 200 villes à travers le monde — a été développée à Montréal par une entreprise d’ici. L’application permet de planifier les déplacements dans la ville en intégrant tant le métro et les autobus que le vélopartage, l’autopartage et des services de transport rémunéré de personnes. On peut ainsi y réserver directement un déplacement en BIXI, Communauto ou Uber, tout en suivant en temps réel l’arrivée des autobus.

Robot agricole autonome et électrique Ce prototype de robot agricole, conçu par l’Institut du véhicule innovant et l’entreprise Elmec, est propulsé par quatre moteurs-roues électriques et équipé d’un système de navigation autonome. Il effectue du désherbage et fait de la caractérisation des sols et des plantes, ce qui permet des avancées en agriculture de précision.

Les projets sont donc nombreux et variés. « Ce qui fait qu’on peut faire un tel événement [prix Jalon] ici, c’est qu’il y a un écosystème qui est extrêmement riche », fait valoir Jean-François Tremblay. Et c’est dans la multitude des initiatives que la mobilité de demain pourra véritablement prendre son envol, croit-il. « On ne peut pas innover avec un seul bateau, parce qu’il va peut-être couler. […] Il faut faire des erreurs et essayer plein de choses pour faire avancer la mobilité de demain. »

1 commentaire
  • André Gagnon - Abonné 8 octobre 2019 20 h 01

    Ludique en effet: la mobilité intelligente de demain, c’est plus que de petites initiatives éparses. C’est entre autres, l’intégration de tous les moyens de transport grâce à la technologie afin d’optimiser nos déplacements. Nous avons du chemin à faire, au sens propre et figuré.