Air Canada cloue ses 737 MAX au sol jusqu’au 1er juillet

Depuis que le MAX 8 a été immobilisé, Air Canada a mis à jour son calendrier du mois de mai pour optimiser son parc aérien et réacheminer ses clients.
Photo: Cole Burston / Getty Images / AFP Depuis que le MAX 8 a été immobilisé, Air Canada a mis à jour son calendrier du mois de mai pour optimiser son parc aérien et réacheminer ses clients.

Air Canada a fait savoir mardi qu’elle retirait ses Boeing 737 MAX 8, actuellement cloués au sol, au moins jusqu’au 1er juillet, afin de rassurer les passagers souhaitant réserver des vols dans les prochains mois.

La plus grande compagnie aérienne du Canada a indiqué mardi avoir pris plusieurs mesures pour s’ajuster depuis que le MAX 8 a été immobilisé, la semaine dernière, par Transports Canada dans le cadre d’une réponse internationale à l’écrasement d’un avion d’Ethiopian Airlines, le 10 mars.

Air Canada a notamment indiqué avoir substitué différents aéronefs dans sa flotte, accéléré l’intégration dans son parc aérien d’A321 d’Airbus récemment acquis et fait appel à d’autres transporteurs, notamment Air Transat, pour lui procurer une capacité accrue dans l’immédiat.

Le transporteur a en outre suspendu temporairement certaines liaisons et ajusté sa politique de modification des réservations pour les clients touchés. Il dit avoir ajusté son horaire jusqu’au 30 avril pour couvrir 98 % des vols prévus.

Air Canada met également à jour son calendrier du mois de mai pour optimiser son parc aérien et réacheminer ses clients.

Le retrait de ce type d’appareil de notre parc aérien entraîne un effet en cascade

« Les 737 MAX de Boeing représentaient 6 % du nombre total de nos vols, mais le retrait de ce type d’appareil de notre parc aérien entraîne un effet en cascade qui a des répercussions sur l’horaire et, du même coup, sur certains clients », a expliqué dans un communiqué la vice-présidente générale et chef des affaires commerciales d’Air Canada, Lucie Guillemette.

« Pour permettre à nos clients de faire des réservations et de voyager en toute certitude, nous révisons notre horaire jusqu’en juillet et avons pris plusieurs mesures pour maintenir pratiquement toute notre capacité prévue à l’échelle de notre réseau mondial. »

Parmi les liaisons temporairement suspendues par Air Canada figurent des vols vers Londres Heathrow au départ d’Halifax et de Saint-Jean de Terre-Neuve.

Air Canada indique qu’elle est toujours déterminée à assurer ces liaisons et qu’elle reprendra le service dès que possible. Pour l’instant, elle réachemine les passagers via les plaques tournantes de Toronto et de Montréal.

Les vols saisonniers entre Vancouver et Hawaï (à Kona et à Lihue) et entre Calgary et Palm Springs, en Californie, sont également suspendus, et les passagers de ces vols se verront proposer d’autres itinéraires, a précisé Air Canada.

Le transporteur a indiqué qu’il informerait les clients par l’entremise de courriels, de son application pour téléphone intelligent, de son site Web et des agences de voyages si les horaires ou les numéros de vol changeaient.

Walter Spracklin, analyste de RBC Marchés des capitaux, a soutenu que l’annonce faite par Air Canada de couvrir 98 % des véhicules de sa flotte était positive, « car elle démontre l’impact limité de cette perturbation sur les activités et la flexibilité de la flotte d’Air Canada ».

 
6%
des vols d’Air Canada devaient impliquer des Boeing 737 MAX

WestJet jusqu’en mai

Les compagnies aériennes du monde entier s’emploient à redéployer leurs flottes depuis que leurs MAX 8 ont été immobilisés la semaine dernière après l’écrasement de l’avion d’Ethiopian Airlines. La tragédie a coûté la vie à 157 personnes, dont 18 Canadiens.

Des inquiétudes ont été exprimées concernant des similitudes apparentes avec un vol de Lion Air impliquant le même avion, qui a plongé dans la mer de Java peu après son décollage le 29 octobre, tuant les 189 passagers et membres d’équipage à bord.

WestJet Airlines, plus grande ligne aérienne au pays après Air Canada, a indiqué mardi qu’elle avait réacheminé plus de 65 000 passagers qui avaient fait une réservation pour des vols sur l’un de ses 13 Boeing 737 MAX 8 jusqu’à la fin d’avril.

« Plus de 85 % d’entre eux n’ont eu que peu ou pas de modifications à leurs horaires de vol », a indiqué une porte-parole de WestJet dans un courriel.

« Nous sommes en contact étroit avec Boeing, Transports Canada et d’autres autorités de réglementation pour comprendre comment et quand nous pourrons remettre en service, en toute sécurité, l’avion MAX. »

Depuis l’immobilisation des avions MAX 8, WestJet et Air Canada ont suspendu leurs prévisions financières pour 2019.