La traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout de nouveau paralysée après un accident

Le traversier «Apollo» a heurté le quai de Godbout lundi matin et se retrouve avec un trou fort visible sur sa proue.
Photo: Courtoisie / Michael Bacon Le traversier «Apollo» a heurté le quai de Godbout lundi matin et se retrouve avec un trou fort visible sur sa proue.

L’hiver 2018-2019 sera probablement classé comme l’un des pires pour les relations entre Gaspésiens et Nord-Côtiers.

Encore une fois, le service de traversier entre Matane, Baie-Comeau et Godbout est paralysé, cette fois-ci à la suite d’un accident.

Le traversier Apollo, acheté « temporairement » pour remplir la mission normalement dévolue au F.A.-Gauthier, a heurté le quai de Godbout lundi matin et se retrouve avec un trou fort visible sur sa proue.

Personne n’a été blessé lors de l’incident, mais le service a dû être interrompu, et ce, pour une période indéterminée.

Une équipe de la Société des traversiers (STQ) doit évaluer les dommages au navire afin d’établir sa navigabilité et s’il peut être réparé sur place ou s’il doit être envoyé dans un chantier.

Elle entend également enquêter auprès du capitaine et de l’équipage sur les circonstances de cet accident.

Un porte-parole de la Société a indiqué que les conditions météorologiques n’étaient « pas parfaites » lundi matin, mais il a précisé que le capitaine n’aurait pas pris la mer s’il avait jugé que les conditions n’étaient pas sécuritaires.

Entre-temps, la STQ est à évaluer les options à sa disposition pour offrir un service aux passagers, mais doit d’abord établir l’étendue des dommages et évaluer le temps requis avant que l’Apollo puisse reprendre la mer.

Le F.-A.-Gauthier, pendant ce temps, est toujours en cale sèche au chantier maritime Davie, à Lévis.

Ce navire flambant neuf a dû être envoyé pour réparation après que l’on eut constaté des vibrations anormales des propulseurs.

Ceux-ci sont entièrement démontés, mais les experts n’ont pas encore déterminé la cause exacte de l’anomalie.

Quoi qu’il en soit, le F.-A.-Gauthier n’est pas sur le point de reprendre du service.