BIXI Montréal poursuit son expansion

Un investissement permettra à BIXI Montréal de faire l’acquisition de 1000 vélos supplémentaires, en plus de pouvoir ajouter une soixantaine de nouvelles stations aux quatre coins de l’île.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Un investissement permettra à BIXI Montréal de faire l’acquisition de 1000 vélos supplémentaires, en plus de pouvoir ajouter une soixantaine de nouvelles stations aux quatre coins de l’île.

Des stations de vélo en libre-service BIXI seront ajoutées, dès le printemps 2019, dans cinq nouveaux arrondissements montréalais, a annoncé mercredi la Ville de Montréal. Ces dernières seront installées à Anjou, Lachine, Saint-Léonard, Montréal-Nord et Saint-Laurent, permettant ainsi d’étendre encore un peu plus le territoire couvert par l’emblématique service de vélopartage.

Ce nouveau déploiement s’appuiera sur un investissement de la Ville de 4,7 millions de dollars et permettra à BIXI Montréal de faire l’acquisition de 1000 vélos supplémentaires, en plus de pouvoir ajouter une soixantaine de nouvelles stations aux quatre coins de l’île de Montréal.

« La demande ne cesse de grandir, a précisé le responsable de l’urbanisme et du transport au comité exécutif de la Ville, Éric Alan Caldwell. Il est donc important que nous continuions à faire en sorte que le service réponde de manière efficace aux besoins et aux attentes des Montréalais. »

À l’heure actuelle, le réseau BIXI s’étend des limites de la municipalité de Montréal-Ouest au boulevard Langelier, situé dans l’est de la ville. Du sud au nord, de nombreuses stations sont présentes tout le long des lignes orange et verte du métro de Montréal. On en retrouve toutefois bien peu une fois passée l’autoroute Métropolitaine, seule une dizaine de stations étant présentes dans l’arrondissement d’Ahuntsic.

Rappelons que l’organisme lançait également mercredi son projet-pilote de vélos à assistance électrique. Une vingtaine de vélos sont ainsi disponibles jusqu’à la fin de la saison cyclable.