Libérer la parole

Marie-Hélène Alarie Collaboration spéciale
Créé pour favoriser la création en lien avec la collectivité, le Théâtre des Petites Lanternes est depuis ses débuts un médiateur culturel.
Photo: Les Arts et la Ville Créé pour favoriser la création en lien avec la collectivité, le Théâtre des Petites Lanternes est depuis ses débuts un médiateur culturel.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Une communauté encore sous le choc, des citoyens tristes et en colère et des résidents avec l’envie de prendre la parole, ce sont eux qui sont au centre de Comme un grand trou dans le ventre, une création multiforme née de la collectivité.

« C’est la communauté de la MRC de Lac-Mégantic qui nous a invités à nous joindre à elle. À partir du processus d’écriture de La grande cueillette des mots, nous avons donné la parole à celles et ceux qui n’ont pas eu voix au chapitre, à celles et ceux qui, à cause d’une surmédiatisation, se sont vu muselés de leur propre histoire ; à celles et ceux, aussi, qui avaient besoin de dire pour libérer un espace intérieur », rappelle Angèle Séguin, dramaturge et directrice artistique du Théâtre des Petites Lanternes, qui reçoit le prix Citoyen de la culture Andrée-Daigle 2017.

Photo: Les Arts et la Ville

C’est à la suite de la fameuse tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic que le projet se met en branle. En collaboration avec des partenaires de la région, le Théâtre des Petites Lanternes a entamé La grande cueillette des mots du granit, une démarche artistique ayant pour but de créer des espaces d’échanges entre citoyens afin de renforcer le sentiment d’appartenance. Atelier d’écriture, fabrication de lanternes et création d’un spectacle forment les activités auxquelles ont participé les résidents.

« Par ce prix, affirme Angèle Séguin, Les Arts et la Ville viennent confirmer à quel point les arts ont ce rôle fondamental de se faire critiques et éclaireurs de notre condition humaine ; le but est d’engager des conversations avec les milieux dans lesquels nous vivons pour, ensemble, tenter de voir comment nous pouvons faire demain meilleur que ne l’est aujourd’hui. »

Créé pour favoriser la création en lien avec la collectivité, le Théâtre des Petites Lanternes est depuis ses débuts un médiateur culturel. C’est en 2007 à Sherbrooke que naît La grande cueillette des mots, un processus pour faire émerger une parole brute et citoyenne inspirée du travail de la compagnie L’Artifice à Dijon, en France.

Depuis voient le jour un peu partout sur la planète des spectacles conçus à partir du processus de La grande cueillette des mots.