Le Réseau express métropolitain présentera son calendrier de travail

Image de synthèse illustrant le REM
Illustration: Caisse de dépôt et placement du Québec Image de synthèse illustrant le REM

Québec — Le bureau de projet du Réseau express métropolitain (REM) présentera à la fin d’avril le calendrier des perturbations à prévoir cette année dans les transports en commun pour l’ensemble de la région de Montréal.

L’opposition officielle à Québec redoute les impacts du début des travaux du REM et dénonce la détérioration de la qualité du service à venir, même lorsque le REM sera en fonction. Le projet du REM de la Caisse de dépôt est sous le feu des critiques depuis quelque temps, en raison des monopoles qu’il a obtenus, mais aussi du manque de transparence et des risques d’explosion des coûts pour les municipalités.

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a fait connaître mercredi les mesures d’atténuation qui allaient être mises en place sur la ligne de train de banlieue Montréal–Deux-Montagnes et aussi sur la ligne Montréal–Mascouche.

Le service sera en effet interrompu à compter du 27 avril les fins de semaine pour les travaux préparatoires, ce qui toucherait plus de 4500 usagers. Mais ce n’est que le début. Des interruptions en semaine seront à prévoir ultérieurement.

À compter du vendredi soir 27 avril, les passagers devront transiter par autobus des gares de Deux-Montagnes et Grand-Moulin jusqu’à la station de métro Montmorency. Le service reprendra le lundi matin.

D’autres mesures seront annoncées prochainement, laisse entendre le communiqué diffusé mercredi après-midi.

Ce sont les consortiums choisis qui vont faire connaître leurs échéanciers.