Développons une vision d’ensemble pour Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce

L’ancien hippodrome de Montréal, l’un des derniers grands terrains publics à Montréal.
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir L’ancien hippodrome de Montréal, l’un des derniers grands terrains publics à Montréal.

Le projet de mégacentre annoncé récemment compromet une vision de développement sur laquelle la Ville de Montréal, l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, la société civile et les résidants travaillent depuis plus de vingt ans. L’ancien hippodrome de Montréal, l’un des derniers grands terrains publics à Montréal, le secteur entourant la station de métro Namur et le pôle commercial qui encadre l’autoroute Décarie de Jean-Talon à l’autoroute 40 sont vus comme une occasion sans égale de revitaliser le secteur et de répondre aux nombreux besoins en logements, en emploi, en services et en milieux de vie des résidants de Côte-des-Neiges.

La Ville caressait l’ambition de développer un quartier innovateur, source de fierté à l’international. En 2009, ces besoins et ces aspirations se sont précisés sous la forme de balises d’aménagement devant guider le développement du site. À l’automne 2014, la société civile s’est rassemblée dans le cadre d’un forum d’une journée pour élaborer, ensemble, une vision de développement en fonction de ces balises.

Quartier complet

Le concept de quartier complet est à la base de ce processus de réflexion. Les quartiers en santé attrayants pour les familles sont des secteurs où on retrouve les services essentiels, les écoles, les commerces de proximité, les emplois et les espaces publics. La proximité de tous ces éléments permet de délaisser la voiture pour plusieurs des déplacements de tous les jours, et de vivre dans un milieu de vie animé et sécuritaire. Cela facilite également la vie des ménages moins aisés, qui économisent sur les déplacements et ont facilement accès aux services dont ils ont besoin.

Le développement de quartiers complets nécessite donc une vision d’ensemble qui tient compte des dynamiques, des ressources et des contraintes de tout un secteur. Le projet du Quinze40, à la frontière entre la ville de Mont-Royal et de l’arrondissement Côte-des-Neiges, aura des impacts à grande échelle qui mettent en péril l’ambition de créer un quartier complet sur le site de l’hippodrome et ses alentours.

Le projet de la ville de Mont-Royal soulève une série de questions importantes, entre autres en ce qui a trait à la gestion des déplacements pour se rendre sur le site et autour du site. Plus encore, comment nous assurer que le projet proposé agisse comme catalyseur pour améliorer la qualité de vie des résidants de tout le secteur ? Pouvons-nous repenser le projet pour en faire un pôle commercial et de services au coeur d’un quartier complet et vivant ?

L’agglomération de Montréal a consacré tout l’automne 2014 à discuter d’une vision pour le futur développement de l’île de Montréal. Il est surprenant qu’un projet d’une telle envergure soit rendu public au lendemain de l’adoption du schéma d’aménagement et de développement de Montréal. Il faut absolument que les élus de Montréal et de Mont-Royal, avec l’appui de leurs services d’urbanisme respectifs, lancent la discussion autour du développement de l’ensemble du secteur. Il faut donner l’occasion aux deux villes de travailler ensemble pour créer un nouveau quartier dont les Montréalais seront fiers dans 40 ans.

À voir en vidéo