Aux quatre coins du monde, des écoquartiers prennent vie

L’écoquartier Hammarby-Sjöstad de Stockholm, en Suède, est considéré comme une référence en la matière et n’a rien de petit: il fait 1,8 kilomètre carré.
Photo: Source Hammarby Sjöstad L’écoquartier Hammarby-Sjöstad de Stockholm, en Suède, est considéré comme une référence en la matière et n’a rien de petit: il fait 1,8 kilomètre carré.

Hammarby-Sjöstad

Stockholm, Suède

Créé en 1991 en prévision de Jeux olympiques que la Suède n'allait finalement pas obtenir, Hammarby est considéré comme la référence en matière d'écoquartiers et en possède toutes les caractéristiques. Le maire Régis Labeaume est loin d'être le seul à s'y être intéressé puisque le quartier attire, année après année, des délégations d'élus des quatre coins de la planète. Avec son 1,8 kilomètre carré, il est trois fois plus gros que le futur écoquartier D'Estimauville.

Royal Sea Port

Stockholm, Suède

Ce projet dont la construction a débuté cette année vise à pousser encore plus loin le modèle développé à Hammarby. Si tout se déroule comme prévu, ce quartier situé dans une ancienne zone portuaire devrait accueillir 30 000 bureaux, 10 000 résidences et fonctionner sans énergie fossile à partir de 2030.

Bo-O1

Malmö, Suède

Campé sur le terrain de l'ancienne usine Saab dans le sud du pays, Bo-01 est une autre belle réussite suédoise. En plus de reprendre le modèle d'Hammarby, l'écoquartier de Malmö s'est rendu célèbre avec l'oeuvre Turning Torso de l'architecte Santiago Calatrava, une tour résidentielle torsadée de 190 mètres de haut.

Vauban


Fribourg, Allemagne

Ce petit écoquartier dont les origines remontent au milieu des années 1990 est deux fois plus petit que D'Estimauville. Construit sur d'anciens terrains militaires, il ne tolère aucune voiture. S'ils persistent à en garder une, ses résidants doivent la laisser dans un garage à l'entrée du quartier moyennant une facture salée.

Dockside Green

Victoria, Colombie-Britannique

Premier écoquartier construit au Canada, Dockside Green a commencé à pousser en 2005 sur un ancien site contaminé du port. Une fois complété, il devrait compter 1000 résidants. La Colombie-Britannique a par ailleurs un autre projet de ce genre sur les terrains de l'Université UBC à Vancouver.

Et Montréal?

La Ville de Montréal a un programme dit d'«écoquart» depuis l'époque du maire Bourque, mais il s'agit d'un modeste soutien aux initiatives locales. Il n'y a pas d'écoquartiers en tant que tels. Les technologies vertes utilisées dans les écoquartiers se retrouvent dans différents projets immobiliers et complexes résidentiels comme le «Vistal» de l'Île-des-Soeurs.

***

Lire aussi

Le grand chantier des écoquartiers

Qu'est-ce qu'un écoquartier?

Et combien ça coûte?

À voir en vidéo