Lettres - Un modèle !

M. Louis-Gilles Francoeur a récemment témoigné de son enthousiasme pour le Danemark. J'ai séjourné dans ce pays en 2007 et, comme urbaniste, j'en tire des enseignements en matière d'aménagement du territoire que j'aimerais présenter pour compléter les propos du journaliste. L'aménagement du territoire au Danemark témoigne notamment d'une forte volonté de réduire la consommation d'énergies fossiles. Comment?

D'abord en limitant l'expansion des villes, de sorte qu'elles ne peuvent pas étendre les commerces et les services le long des principales voies de circulation. Par la suite, les commerces, dont la superficie maximale est limitée, doivent s'établir de façon prioritaire dans le centre de villes où les rues piétonnes foisonnent, incitant ainsi les gens à s'y rendre à pied ou en vélo pour faire leurs emplettes. Le réseau de rues piétonnes est d'ailleurs encore en développement, créant ainsi des lieux de convivialité urbaine sans pareil. Et évidemment, toutes les villes disposent d'un réseau de pistes cyclables qui permet de se déplacer des quartiers résidentiels vers le centre-ville. Il y a même des pistes cyclables qui relient les villages entre eux. Dans des quartiers résidentiels récents, dans la ville d'Aarhus par exemple, la «grille de rues» en est plutôt une de «pistes cyclables». Les rues conduisant vers les résidences sont en fait des petites allées de service.

Autre élément intéressant découlant de la concentration des commerces dans les centres-villes, les grandes artères urbaines qui conduisent vers ces centres ne sont pas encombrées de toutes sortes d'usages hétéroclites, comme c'est souvent le cas ici. Le design de ces grandes artères laisse aussi une place importante aux piétons, aux cyclistes, au transport collectif.

Le Danemark se distingue aussi par ses efforts pour réduire la consommation d'énergie. L'île de Samso, dans le nord du pays, fonctionne pratiquement déjà avec des énergies renouvelables à 100 %, alors que la ville de Frederikshavn ambitionne de devenir, en 2015, la première ville au monde à n'utiliser que des énergies renouvelables. [...]

*****

Serge Vaugeois - Laval