Haïti - Préval promet de mettre de l'ordre dans l'urbanisme

Port-au-Prince — Le président haïtien, René Préval, a promis hier de «mettre de l'ordre» dans l'urbanisme en Haïti, après l'effondrement d'une école qui a fait 91 morts le 7 novembre, selon un dernier bilan de la protection civile.

«Nous allons prendre nos responsabilités pour mettre de l'ordre dans les constructions anarchiques érigées partout dans le pays», a déclaré M. Préval, devant quelque 200 personnes réunies lors d'une cérémonie d'hommage aux secouristes au Palais national.

Une école s'est effondrée le

7 novembre dans un bidonville à Pétion-ville, une banlieue de la capitale haïtienne, faisant 91 morts et 162 blessés, selon le bilan revu à la baisse jeudi par la protection civile. Mercredi soit cinq jours plus tard, une autre école s'est effondrée partiellement dans le centre de Port-au-Prince, faisant neuf blessés et suscitant un vent de panique au sujet de l'urbanisme en Haïti.

«Ce qui s'est passé ce 7 novembre, a déclaré le président haïtien, c'est le désordre qui s'est installé dans le pays au cours de ces 50 dernières années, la construction de maisons sans règlement et de routes sans trottoir, alors que les politiciens se battaient entre eux.»

«Aujourd'hui, le pays demande des comptes, nous comptons des cadavres, il est temps qu'on se mette ensemble pour reconstruire le pays», a-t-il dit, après avoir présenté ses condoléances aux familles des victimes.