L'escouade Design-Ville-Marie

Les individus qui prennent des décisions au nom de l'arrondissement Ville-Marie ont approuvé le remplacement des bancs publics de notre centre-ville. Les nouveaux bancs sont dotés d'accoudoirs positionnés de manière à empêcher les itinérants de s'y installer pour dormir. On nous apprend, sans doute pour justifier qu'il s'agit d'une bonne idée, que cela est fait à Paris et à Toronto.

Cette idée de mobilier est pourtant une honte. Le rôle du mobilier urbain n'est pas de résoudre des problèmes d'ordre social. Et d'ailleurs, où s'installeront désormais tous ces gens indésirables (comme moi, comme vous peut-être?) qui se couchent sur les bancs publics par besoin ou par plaisir? Et s'ils se déplaçaient au Quartier International où le nouveau mobilier, conçu tout récemment par le même designer, est dépourvu de tels dispositifs anti-clochards? Où se bécoteront les amoureux qui refusent de voir leurs bassins séparés par des accoudoirs indiscrets?