En bref - La catastrophe est évitée au Saguenay

Les travaux allaient bon train hier afin de récupérer les quelque 80 000 litres de diesel provenant du remorqueur de la compagnie Rio Tinto-Alcan qui s'est échoué le 31 décembre dernier au matin dans le Saguenay, à la hauteur de La Baie.

«La situation est sous contrôle, a indiqué hier Daniel Labrecque, responsable des mesures d'urgence du ministère de l'Environnement du Québec. Pour le moment, près de 8000 litres de carburant ont été récupérés. Les brèches ont été colmatées et le diesel qui s'est échappé a été rapidement confiné autour du remorqueur. Nous ne craignons donc pas de contamination plus importante.» Dans les prochains jours, le célèbre fabricant d'aluminium doit présenter aux autorités provinciale et fédérale son plan de récupération du Grande-Baie — c'est le nom du remorqueur — dont l'épave gît près du quai Powell à Saguenay. Par ailleurs, le bureau de la sécurité des transports du Canada a annoncé qu'il mènera une enquête sur la cause de ce naufrage.

À voir en vidéo