En bref - Apollo 11 dans son sous-sol

Il y a des gens qui collectionnent des timbres. John Pultorak, lui, a passé quatre ans à collectionner des pièces d'ordinateurs des années 60 afin de construire une réplique fidèle de l'ordinateur de navigation des modules lunaires d'Apollo, ceux qui emmenèrent les premiers hommes sur la Lune.

Ces ordinateurs avaient une puce de un mégahertz (1000 fois moins qu'un micro-ordinateur d'aujourd'hui), une mémoire vive de 1 kb (500 000 fois moins qu'aujourd'hui!) et une mémoire d'archivage de 12 kb (des millions de fois moins!). M. Pultorak, 51 ans, résidant du Colorado, est ingénieur de systèmes chez Lockheed Martin, une firme aérospatiale qui décroche fréquemment des contrats pour la NASA. Il se cherchait un défi, et il l'a eu: il lui a fallu non seulement trouver les pièces — le tout pèse plus de 30 kilos — mais aussi reconstituer le langage de programmation de l'époque (appelé Colossus). Il lui en a coûté 3000 $ et 10 heures de travail par semaine; son rapport final (starfish.osfn.org/AGCreplica), détaillant son travail étape par étape, fait 1000 pages!