​Les sondes «Voyager», véritables exploratrices de l’espace!

Espace pour la vie
Collaboration spéciale
Les données amassées par Voyager 1 et Voyager 2 en font la mission d’exploration du système solaire la plus enrichissante sur le plan scientifique de toute l’histoire spatiale.
Photo: NASA/JPL-Caltech Les données amassées par Voyager 1 et Voyager 2 en font la mission d’exploration du système solaire la plus enrichissante sur le plan scientifique de toute l’histoire spatiale.

Ce texte fait partie du cahier spécial Le Petit D

Bientôt, ce sera le jour le plus court de l’année… mais aussi la nuit la plus longue ! Cela te donnera amplement le temps de contempler le ciel nocturne, un bon chocolat chaud entre les mains. De tous les mystères que renferme l’espace, savais-tu que les sondes Voyager en ont élucidé plusieurs ? Lumière sur ces exploratrices de notre système solaire, et plus encore.

Cap sur les planètes géantes

Voyager, c’est le nom donné aux deux sondes envoyées en 1977 par l’agence spatiale américaine (NASA). Leur mission : étudier de plus près les planètes géantes du système solaire, c’est-à-dire Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, ainsi que leurs satellites naturels respectifs. Ces vaisseaux spatiaux ont grandement enrichi notre connaissance des mondes lointains, que ce soit par la découverte de nouvelles lunes, par la récolte d’informations sur la complexité des anneaux de Saturne ou même par la révélation de l’existence de volcans sur la lune Io de Jupiter !

Exploration interstellaire

Les données amassées par Voyager 1 et Voyager 2 en font la mission d’exploration du système solaire la plus enrichissante sur le plan scientifique de toute l’histoire spatiale. Si bien que ces sondes sont toujours à l’œuvre, et pas n’importe où : elles ont aujourd’hui dépassé les limites du système solaire ! Elles représentent les premiers objets fabriqués par des humains à franchir ce que l’on appelle l’« héliosphère » — une bulle protectrice où dominent les particules éjectées par le Soleil. On estime que les batteries des sondes leur permettront de nous faire parvenir des données jusqu’en 2025. D’ici là, peut-être nous permettront-elles d’en apprendre davantage sur le milieu interstellaire…

Un disque destiné aux civilisations extraterrestres

Sommes-nous seuls dans l’Univers, ou existe-t-il une civilisation extraterrestre ? C’est une grande question à laquelle les scientifiques des quatre coins du monde tentent de répondre. Dans l’éventualité où les sondes Voyager seraient interceptées par des habitants d’une autre planète, elles contiennent un message symbolique de l’humanité sous la forme d’un disque doré. Une foule d’informations à propos de la Terre y sont gravées, à commencer par une carte indiquant la position de notre système solaire dans la galaxie. On y trouve également de la musique, des sons de la nature, tels qu’un baiser d’une mère à son enfant, le mot « bonjour » en 55 langues ainsi que 115 images codées de toutes sortes, allant de l’anatomie humaine à la muraille de Chine !

Photo: NASA Dans l’éventualité où les sondes «Voyager» seraient interceptées par des habitants d’une autre planète, elles contiennent un disque doré sur lequel sont gravées une foule d’informations à propos de la Terre.

La commission chargée de déterminer les éléments à graver sur ces disques a mis plus d’un an à les sélectionner. Et toi, si tu avais à envoyer une bouteille à la mer aux civilisations extraterrestres, que choisirais-tu pour représenter la Terre et ses citoyens ?

Si tu as toi aussi envie de te propulser à travers le système solaire, le film Les sondes Voyager. le voyage sans fin, à l’affiche dès le 14 décembre au Planétarium Rio Tinto Alcan, te permettra d’en apprendre plus sur ces fabuleuses exploratrices de l’espace.

À voir en vidéo