Le programme de distribution planétaire de vaccins COVAX abaisse ses prévisions

Le programme de distribution planétaire de vaccins COVAX abaisse ses prévisions d’un quart. Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) exhorte les pays riches à contribuer davantage.

L’alliance COVAX estimait en juin dernier pouvoir offrir aux pays plus pauvres près de 1,9 milliard de doses d’ici la fin de 2021. Le programme piloté par l’ONU ne pourra livrer que 1,4 milliard de vaccins, selon les dernières estimations.

Le programme a livré jusqu’à présent 240 millions de doses dans 139 pays.


COVAX blâme des retards dans la production de vaccins d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson pour justifier cette baisse. Cependant, plusieurs entreprises ont promis de livrer plus de doses, et la Chine s’est aussi engagée à fournir 20 millions de plus de ses vaccins Sinopharm.

Jusqu’à présent, près de 46 % de la population mondiale a reçu au moins une dose de vaccin, et 30 % sont adéquatement protégés. Or, seulement 20 % des habitants des pays à plus faible revenu ont reçu une première dose de vaccin, contre 80 % dans les pays riches.

La publication de ces prévisions a été suivie par une conférence de presse de l’Organisation mondiale de la santé. Son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a de nouveau plaidé pour un moratoire sur l’injection d’une troisième dose. « Je ne resterai pas silencieux quand les compagnies et les pays qui contrôlent la production de vaccins pensent que les pauvres de ce monde devraient se satisfaire des restes », a-t-il déclaré.

Selon lui, l’écart entre les taux de vaccinations des pays est « inacceptable ».

« Nous ne voulons plus de promesses. Nous voulons des vaccins », a-t-il lancé à l’adresse des dirigeants mondiaux.

Le Canada a livré la semaine dernière ses tout premiers vaccins via la distribution COVAX. Le Nigéria (801 600 doses), le Kenya (459 300) et le Niger (100 800) ont reçu les premiers flacons du Canada étiquetés AstraZeneca, sur les 40 millions de doses promises.

L’organisation COVAX espère que 40 % de la population mondiale sera vaccinée d’ici la fin de l’année, et 70 % d’ici la mi-2022.



À voir en vidéo