Le Canada dépassera bientôt le Royaume-Uni dans la course à la vaccination

Le Canada a devancé en fin de semaine les États-Unis dans la course à la vaccination contre la COVID-19. Si la cadence canadienne ne s’essouffle pas, le taux d’immunisation au pays dépassera bientôt celui du Royaume-Uni.


Le succès de la campagne canadienne s’explique notamment par l’achat par le gouvernement fédéral d’une très grande quantité de doses par rapport à sa population. Des campagnes de communication efficaces et une transparence des autorités entretiennent aussi la confiance de la population, soutient la cheffe du Département de médecine préventive et de santé publique du CHUM, Marie-France Raynault.

A contrario, tous les éléments de la pandémie ont été politisés chez nos voisins du Sud. La vaccination y est vue comme un geste partisan, ce qui limite l’adhésion de nombreux électeurs républicains aux recommandations de la santé publique, estime Rafael Jacob, chercheur associé à la Chaire Raoul-Dandurand. La levée des mesures sanitaires et l’impossibilité politique de forcer l’immunisation laissent les autorités sanitaires démunies face aux millions de citoyens qui refusent de tendre le bras.

Si le rythme de vaccination continue de la sorte, le Canada pourrait bien remporter la palme de la meilleure campagne de vaccination au monde parmi les pays de taille moyenne, selon Dre Raynault.

À voir en vidéo