Variant Delta: 2 doses de vaccin Pfizer ou AstraZeneca empêchent à 96% une hospitalisation

Une précédente analyse de la santé publique britannique avait montré que deux doses de vaccin protégeaient aussi efficacement du variant Delta qu’Alpha, mais pas une seule dose.
Photo: Luis Robayo Agence France-Presse Une précédente analyse de la santé publique britannique avait montré que deux doses de vaccin protégeaient aussi efficacement du variant Delta qu’Alpha, mais pas une seule dose.

Deux doses des vaccins du duo Pfizer / BioNTech ou de celui d’AstraZeneca / Oxford protègent à plus de 90 % contre les hospitalisations après avoir contracté le variant Delta du coronavirus SRAS-CoV-2, initialement apparu en Inde, selon une étude publiée lundi par les autorités sanitaires britanniques.

L’étude de Public Health England (PHE) montre une protection à 96 % contre les hospitalisations après deux doses du vaccin de Pfizer / BioNTech et à 92 % pour Oxford / AstraZeneca.

Sur 14 019 personnes ayant contracté ce variant, seules 166 ont été hospitalisées, révèle l’étude menée entre le 12 avril et le 4 juin, soulignant qu’il s’agit « de résultats comparables à l’efficacité du vaccin pour éviter l’hospitalisation liée au variant Alpha », apparu fin 2020 dans le sud-est de l’Angleterre.

« Cette preuve de l’efficacité de deux doses contre les variants montre à quel point il est crucial de se faire vacciner une deuxième fois », a estimé le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, en se félicitant que le programme de vaccination du pays ait « déjà sauvé des milliers de vies ».

Une précédente analyse de PHE avait montré que deux doses de vaccin protégeaient aussi efficacement du variant Delta qu’Alpha, mais pas une seule dose.

Pour Mary Ramsay, responsable de la vaccination à PHE, « il est absolument vital de recevoir les deux doses dès qu’elles sont proposées afin d’obtenir une protection maximale contre tous les variants existants et émergents ».

Plus contagieux que le variant Alpha, le variant Delta est désormais dominant au Royaume-Uni, pays le plus meurtri d’Europe par la pandémie avec près de 128 000 morts.

Actuellement, près de 80 % des adultes ont reçu une dose de vaccin au Royaume-Uni, mais seulement 57 % deux doses.

À voir en vidéo