Quels milieux sont les plus touchés par des éclosions au Québec?

Quels milieux sont les plus touchés par des éclosions de COVID-19 au Québec ? Généralement, ce sont les lieux de travail. Toutefois, au fil des sept derniers mois, l’importance relative des différents types de milieux a connu des fluctuations.

 

 

Le graphique ci-dessus présente la répartition moyenne, sur une base hebdomadaire, des éclosions actives dans les différents types de milieux. Les pourcentages sont établis par rapport au nombre total d’éclosions actives dans la province. Notons que, en valeur absolue, le nombre total d’éclosions actives a oscillé de 1000 à 2500 du début octobre à aujourd’hui.

Deux observations en vrac :

L’Institut national de santé publique du Québec définit une éclosion comme la survenue, au cours d’une période de deux semaines, d’au moins deux cas de COVID-19 ayant un lien épidémiologique. Pour être rattachés à cette éclosion, les cas suivants doivent être enregistrés moins de 15 jours après le dernier cas répertorié. La catégorie « Autres milieux ou activités » regroupe notamment les éclosions liées à des rassemblements privés, à des lieux publics, à des activités religieuses et à des activités de loisir.