Les vaccins à ARNm semblent efficaces contre les principaux variants

De bonnes nouvelles en provenance de New York rassurent sur la capacité des vaccins à barrer la route aux variants.

Détecté pour la première fois en novembre dernier, un variant du coronavirus, nommé B.1.526, se multiplie rapidement dans la région new-yorkaise. Mi-avril, il comptait pour près de la moitié des cas diagnostiqués dans la métropole. Probablement plus contagieux que la souche initiale du virus, il faisait aussi craindre pour sa capacité potentielle à échapper aux protections procurées par les vaccins.

En effet, une branche de la lignée B.1.526 contient une mutation surnommée « Eek » qui est également caractéristique du variant B.1.351. En Afrique du Sud, le vaccin d’AstraZeneca a généré plus tôt cette année une performance décevante contre ce variant préoccupant. Les premières expériences en laboratoire laissaient également penser que les vaccins de Pfizer et de Moderna ne seraient peut-être pas pleinement efficaces contre ce virus possédant la mutation Eek.

Heureusement, une étude récente, pas encore révisée par les pairs, tend finalement à montrer que les vaccins de Pfizer et de Moderna sont efficaces contre le variant qui circule à New York, et même contre ses cousins d’outre-mer. « Le message à retenir, c’est que les vaccins vont fonctionner contre les variants de New York, de l’Afrique du Sud et du Royaume-Uni », a synthétisé le virologue Nathan Landau de l’Université de New York, l’un des auteurs du papier, en entretien avec le New York Times.

Son équipe a mis en contact le sérum sanguin de personnes vaccinées avec les variants. Certes, moins d’anticorps neutralisants se sont manifestés pour combattre le variant B.1.526 contenant la mutation Eek. Toutefois, selon les chercheurs, la différence est « modeste » et ne devrait avoir aucune influence sur la qualité de la protection des personnes vaccinées contre ce mutant.

Cette conclusion s’ajoute à un corpus de résultats récents permettant d’affirmer avec de plus en plus de confiance que les vaccins à ARN messager sont très efficaces contre les principaux variants du SRAS-CoV-2.



À voir en vidéo