Peut-on recevoir une deuxième dose d’un autre vaccin?

L’une de nos lectrices, âgée de 65 ans, a reçu en mars une première dose du vaccin d’AstraZeneca. Sa seconde dose est prévue début juillet. Elle se demande si, dans le cas où un nouveau changement réglementaire la rendait inadmissible à ce vaccin, elle pourrait recevoir une seconde dose d’un autre vaccin. Et avec la même efficacité finale ?

La semaine dernière, le ministère de la Santé et des Services sociaux expliquait que « l’absence de données sur l’interchangeabilité » des vaccins faisait en sorte que, pour l’instant, le même vaccin devait être utilisé pour les deux doses. Toutefois, ajoutait-on dans une réponse à l’intention de La Presse, des études en cours pourraient changer la donne dans les prochains mois, avant que les personnes ayant déjà reçu une dose du vaccin d’AstraZeneca reçoivent leur rappel. A priori, il n’y a aucune raison de suspecter que la combinaison de deux vaccins crée des problèmes de sécurité, selon Lisa Barrett, infectiologue et chercheuse à l’Université Dalhousie.

En matière d’efficacité, plusieurs raisons portent à croire que le « mélange » de différents vaccins peut donner de bons résultats. Pour le confirmer, l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni, mène une étude depuis février où des centaines de volontaires reçoivent un combo Pfizer-AstraZeneca, dans l’ordre ou le désordre. AstraZeneca mène aussi des expériences en partenariat avec l’institut de recherche russe Gamaleïa pour évaluer la combinaison de son vaccin avec le Spoutnik V.

En fait, des scientifiques pensent même que la combinaison de deux différents vaccins pourrait mieux fonctionner que deux doses d’un même vaccin. Cela pourrait diversifier l’entraînement du système immunitaire, le rendant plus agile dans sa protection contre le coronavirus. « Je crois qu’on est sur le point de voir des données très intéressantes » à cet égard, disait récemment au New York Times l’immunologiste australien Adam Wheatley.



À voir en vidéo