L'intelligence artificielle en bref

Jean-François Venne Collaboration spéciale
Avec la reconnaissance faciale, il ne faut pas oublier l’importance de valeurs comme l’équité, la non-discrimination, le respect de l’autonomie et du consentement, ainsi que la protection du droit à la vie privée, à la sécurité et à l’intégrité des personnes.
Photo: iStock Avec la reconnaissance faciale, il ne faut pas oublier l’importance de valeurs comme l’équité, la non-discrimination, le respect de l’autonomie et du consentement, ainsi que la protection du droit à la vie privée, à la sécurité et à l’intégrité des personnes.

Ce texte fait partie du cahier spécial Intelligence artificielle

Des jeunes proposent d’encadrer la reconnaissance faciale

Quels sont les risques et les bénéfices associés à la reconnaissance faciale ? Quelles valeurs devraient présider à son encadrement ? En janvier dernier, lors de la 8e édition de la commission jeunesse de la Commission de l’éthique en sciences et en technologies (CEST-Jeunesse), 13 étudiants de niveau collégial ont réfléchi à ces questions et proposé leur propre vision des enjeux posés par l’essor de cette technologie.

Ces jeunes ont souligné l’importance de valeurs comme l’équité, la non-discrimination, le respect de l’autonomie et du consentement, ainsi que la protection du droit à la vie privée, à la sécurité et à l’intégrité des personnes, en plus d’insister sur rôle que doit jouer l’État pour réglementer et surveiller l’intelligence artificielle.

On peut lire le document sur le site de la Commission.


 

Google Canada remet de l’argent dans Mila

Google Canada offre 3,95 millions de dollars à Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle (IA) basé à Montréal. Le géant californien avait déjà injecté près de 6 millions de dollars dans Mila en 2016. Grâce à cela, l’équipe de l’Institut avait bondi de 25 à plus de 500 chercheurs.

Cette fois-ci, l’argent financera des recherches au sujet des applications de l’IA et de l’apprentissage machine, en particulier dans le secteur de la santé. Le projet LambdaZéro, qui vise à accélérer et à rendre plus efficace la découverte de nouveaux médicaments, en bénéficiera. Ce programme se concentre actuellement sur la lutte contre la COVID-19.

Le Canada compte le plus grand nombre de chercheurs en IA après les États-Unis, selon le Rapport mondial sur les talents en IA 2020 d’Element AI.


  

L’avènement des robots agriculteurs

Lapalme Conception Mécanique entamera bientôt la commercialisation d’un robot qui cueille les légumes, développé en collaboration avec l’Institut national d’optique de Québec.

Le robot est constitué d’un tracteur de ferme équipé d’extensions de chaque côté, qui sont munies de bras robotisés possédant un système de vision, le tout lié à l’intelligence artificielle. Les essais du prototype SAMI (système agricole multifonctionnel intelligent) réalisés cet été dans un champ de brocolis ont été concluants. Le prix de détail du robot avoisinerait 1,5 million de dollars.

On estime que 15 % des emplois agricoles risquent de rester inoccupés d’ici 2025. Selon la firme EY, le nombre d’agriculteurs par personne est passé de 1 pour 26 personnes en 1960, à 1 pour 155 en 2020 etil sera de 1 pour 265 personnes en 2050.

À voir en vidéo