Un fossile de tigre à dents de sabre découvert en Alberta

C’est la première fois que l’on confirme la présence d’un tel prédateur aussi au nord. Ashley Reynolds, une étudiante de troisième cycle au Musée royal de l’Ontario, a dirigé l’étude dans le cadre de son doctorat à l’Université de Toronto.
Photo: THE CANADIAN PRESS/HO-Royal Ontario Museum- Danielle Dufault C’est la première fois que l’on confirme la présence d’un tel prédateur aussi au nord. Ashley Reynolds, une étudiante de troisième cycle au Musée royal de l’Ontario, a dirigé l’étude dans le cadre de son doctorat à l’Université de Toronto.

Des scientifiques ont trouvé des preuves fossiles remontant à la dernière ère glaciaire d’un félin à dents de sabre dans le sud de l’Alberta. C’est la première fois que l’on confirme la présence d’un tel prédateur dans une région aussi nordique.

Une étude du Musée royal de l’Ontario et de l’Université de Toronto a été publiée vendredi dans la Revue canadienne des sciences de la Terre.

Ashley Reynolds, étudiante de troisième cycle au Musée royal de l’Ontario, a dirigé l’étude dans le cadre de son doctorat à l’Université de Toronto.

Les fossiles de la période du Pléistocène ont été trouvés dans la région de Medicine Hat.

Mme Reynolds a fait état de la découverte potentielle « de quatre espèces différentes, y compris le Smilodon fatalis, qui est le célèbre félin à dents de sabre ».

Ce félin à dents de sabre est souvent représenté dans la culture populaire, comme Diego dans les films pour enfants L’Ère de glace» et dans le générique de fin du dessin animé Les Pierrafeu.

Les chercheurs ont également documenté trois autres types de félins, dont le lion américain, un lynx ou lynx roux et ce qui était probablement un lion des cavernes. Des fossiles du lion des cavernes n’avaient été trouvés auparavant qu’au Yukon et en Alaska.

Les félins de très grande taille ont disparu à la fin du Pléistocène, il y a environ 11 000 ans. Ils chassaient les grands herbivores — tels que les chameaux, les chevaux, les paresseux géants et les jeunes mammouths — qui étaient également présents à l’époque.

Le fossile de félin à dents de sabre découvert en Alberta est l’os partiel de l’une des grandes pattes avant.

« Avant que cette description soit faite et que son dossier soit confirmé [...], le fossile de ce type découvert le plus au nord se trouvait en Idaho, à environ 1000 km au sud de Medicine Hat », a déclaré Mme Reynolds.

Son coauteur et superviseur, David Evans, a parlé d’une découverte inusitée.

« Smilodon est mieux connu dans les gisements de goudron en Californie et en Amérique du Sud », a-t-il expliqué dans un communiqué de presse. « Alors, il est à la fois excitant et surprenant de trouver des preuves de cet emblématique prédateur à dents de sabre au Canada. »

Mme Reynolds a indiqué que son intérêt pour la comparaison de l’anatomie des grands félins l’avait amenée à se spécialiser dans l’étude des animaux préhistoriques.

« Je parcourais nos tiroirs dans les collections pour un autre projet », a-t-elle expliqué. « J’ai trouvé un petit sac avec un os portant l’étiquette Smilodon et j’ai pensé que quelque chose clochait. »

Après avoir examiné l’os, qui avait été collecté pour la première fois dans la région à la fin des années 1960 et ensuite donné au musée, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un fossile de félin à dents de sabre.