Une célébration de la vie sur la Terre et dans l’espace

Stéphane Gagné Collaboration spéciale
Le gros des activités d’Espace pour la vie, cette saison des Fêtes, sera concentré au Planétarium.
Photo: Espace pour la vie Le gros des activités d’Espace pour la vie, cette saison des Fêtes, sera concentré au Planétarium.

Ce texte fait partie du cahier spécial Les Fêtes au musée

Durant la période des Fêtes, Espace pour la vie, le Planétarium, le Jardin botanique et l’Insectarium — le Biodôme étant fermé jusqu’à la fin de l’été 2019 pour rénovations — offrent spectacles, activités et conférences qui plairont à tous les publics.

Envie de vous envoyer en l’air ? Quoi de mieux qu’une visite au Planétarium ! Durant le temps des Fêtes, on pourra y voir huit spectacles, dont deux nouveaux, à savoir Planète 9 et Les secrets de la gravitation, tous deux offerts pour les 7 ans et plus.

Planète 9, un film adapté par l’équipe du Planétarium, s’intéresse aux objets célestes qui se trouvent aux confins de notre système solaire, alors qu’une nouvelle planète pourrait s’y cacher. Les secrets de la gravitation est quant à lui un film d’animation qui démystifie les phénomènes complexes de la gravitation et de la déformation de l’espace-temps. Les deux films sont présentés, en français et en anglais, en programme double, jusqu’au 6 janvier 2019. Le Planétarium est toutefois fermé le lundi ainsi que les 24 et 25 décembre.

Plusieurs programmes doubles

Ce « temple du cosmos » présentera par ailleurs trois autres programmes doubles durant la même période. Il y aura Collisions cosmiques et Exo, Continuum et Aurorae et les films d’animation pour enfants L’aveugle aux yeux d’étoiles et À bord du « SSE-4801 ».

Le spectacle Exo. Sommes-nous seuls ? traite pour sa part des exoplanètes, ces planètes situées à l’extérieur du système solaire, dont plusieurs ont été découvertes ces dernières années. De la vie pourrait-elle s’y trouver ? Possible…

Le spectacle Aurorae est un film de 40 minutes qui traite du phénomène fascinant des aurores boréales. En mars 2015, une équipe du Planétarium s’est rendue dans le Nord canadien pour capter 179 000 images d’aurores boréales sur 360 degrés. Le tout a été scénarisé et agrémenté d’une musique de DJ Champion.

 

Des conférences à souligner

Pour les gens qui souhaitent en connaître plus sur l’astronomie, la Société d’astronomie du Planétarium de Montréal (SAPM) organise des conférences bimensuelles. Pour y assister, il faut toutefois être membre de la société (la cotisation est de 45 $ par an et est accompagnée d’une panoplie d’avantages). Le 7 décembre, la conférence donnée par l’ancien directeur du Planétarium Pierre Lacombe intitulée « Des nébuleuses aux galaxies » traitera de tout le mystère qui entoure les galaxies.

Aussi, le 11 décembre, une discussion intitulée « Habiter l’univers » aura lieu au même endroit. Elle traitera de la recherche de la vie extraterrestre et de ce qui motive cette quête. Les billets sont en vente au coût de 18 $ sur le site d’Espace pour la vie.

Au Jardin botanique et à l’Insectarium

Au nord de la rue Sherbrooke, les serres du Jardin botanique sont accessibles toute l’année. Jusqu’au 1er mai, des visites guidées de 90 minutes sont organisées par des guides bénévoles du mardi au dimanche à 10 h 30 et à 13 h 30.

Sur le même lieu, il sera possible de participer à plusieurs activités à l’Insectarium. Ainsi, jusqu’au 6 janvier, dans le cadre de l’animation Insectes en hiver, des animateurs feront découvrir la vie des insectes l’hiver. Il y aura aussi les animations Super insectes en tournée et Pop capsules. Elles ont aussi pour objectif de faire découvrir le monde des insectes. Le tarif pour accéder au Jardin botanique et à l’Insectarium est le même que pour le Planétarium.