La Russie vise une reprise des vols habités le 3 décembre

<p>L'équipage qui devrait s'envoler le 3 décembre sera composé du cosmonaute russe Oleg Kononenko, de l'astronaute américaine Anne McClain et de l'astronaute canadien David Saint-Jacques.</p>
Photo: Kirill Kudryavtsev Archives Agence France-Presse

L'équipage qui devrait s'envoler le 3 décembre sera composé du cosmonaute russe Oleg Kononenko, de l'astronaute américaine Anne McClain et de l'astronaute canadien David Saint-Jacques.

La Russie souhaite effectuer un prochain vol habité vers la Station spatiale internationale (ISS) le 3 décembre, après l'échec du lancement d'une fusée Soyouz qui avait contraint en octobre les deux spationautes à revenir sur Terre.

 

« Le prochain équipage est prévu légèrement en avance [...] Nous faisons tout pour que le lancement du vaisseau ait lieu le 3 décembre », a déclaré le directeur général de l'agence spatiale Roskosmos, Sergueï Krikaliov, cité par les agences russes.

 

Il a ajouté espérer que l'équipage actuellement à bord de l'ISS puisse revenir sur Terre « autour du 20 décembre », soit un léger retard par rapport à la date initiale de leur retour, le 13 décembre.

 

L'équipage qui devrait s'envoler le 3 décembre sera composé du cosmonaute russe Oleg Kononenko, de l'astronaute américaine Anne McClain et de l'astronaute canadien David Saint-Jacques.

 

Il s'agira du premier lancement habité depuis l'échec de la mission qui devait amener deux spationautes sur l'ISS, le 11 octobre. Un problème de moteur, deux minutes après le décollage, avait déclenché l'éjection automatique de la tour de sauvetage de leur fusée, dans laquelle se trouvait la capsule avec les deux hommes.

 

Après l'échec du lancement vers l'ISS, Roskosmos a créé une commission d'enquête qui doit rendre ses résultats jeudi. Tous les lancements de Soyouz avaient été suspendus dans l'attente des résultats de cette commission.

 

Cette suspension ne concerne pas les vols militaires : une fusée Soyouz-2.1, un modèle un peu différent des Soyouz-FG utilisées pour les vols habités, a décollé la semaine dernière.