Les pieds dans les tourbières de la rivière Romaine

À l’aide de divers instruments, Pierre Taillardat, Camille Girard et Léonie Perrier mesurent la «respiration» de la tourbière. Michelle Garneau, la professeure responsable du projet de recherche, vient à leur rencontre.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir À l’aide de divers instruments, Pierre Taillardat, Camille Girard et Léonie Perrier mesurent la «respiration» de la tourbière. Michelle Garneau, la professeure responsable du projet de recherche, vient à leur rencontre.

Les deux pieds dans la mousse végétale et la tête bien à l’abri dans leur filet antimoustique, des chercheurs de l’UQAM passent l’été sur une tourbière au nord de Havre-Saint-Pierre. Leur but ? Percer le mystère de ces vastes territoires marécageux,...

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .