Le plus grand pied de dinosaure jamais découvert était celui d'un brachiosaure

<p>S’il ne s’agit pas du plus grand dinosaure jamais mis au jour, c’est néanmoins la plus grande empreinte jamais répertoriée, selon les scientifiques.</p>
Photo: Davide Bonadonna

S’il ne s’agit pas du plus grand dinosaure jamais mis au jour, c’est néanmoins la plus grande empreinte jamais répertoriée, selon les scientifiques.

Il y a environ 150 millions d'années, un dinosaure géant au long cou a foulé le sol américain avec ce qui est désormais considéré par des scientifiques comme le plus grand pied de dinosaure jamais découvert.

 

Repérés sous une pile d'ossements de queue, ces os de pied s'étirent sur environ un mètre de longueur et auraient appartenu à un brachiosaure, un herbivore du groupe des sauropodes, selon les détails publiés dans la revue PeerJ.

 

Il s'agit « d'un pied exceptionnellement grand, plus grand que les éléments de tous les autres ossements de pieds de sauropodes connus », a relevé auprès de l'AFP Anthony Maltese, du Rocky Mountain Dinosaur Resource Center à Woodland Park, dans le Colorado (ouest).

 

« On me demande souvent quel est le plus grand, plus long ou autre superlatif concernant les dinosaures qui ait jamais existé et, dans ce cas-là, je peux désormais fournir une réponse », a-t-il poursuivi.

 

Pour donner une idée de la taille de l'animal ayant laissé cette trace dans le sol du Wyoming, son fémur mesure près de 2,07 mètres.

 

S'il ne s'agit pas du plus grand dinosaure jamais mis au jour, c'est néanmoins le plus grand pied jamais répertorié, selon les scientifiques.

 

« Il y a des traces et des squelettes incomplets en Australie et en Argentine qui semblent provenir d'animaux beaucoup plus imposants, mais ces squelettes gigantesques ont été retrouvés sans leurs pieds », a expliqué Emanuel Tschopp, du département de paléontologie de l'American Museum of Natural History.

 

« Cette bête était clairement l'une des plus grandes ayant jamais marché en Amérique du Nord », a-t-il souligné.

 

Cette découverte a également permis aux scientifiques d'étendre vers le nord la zone de présence des brachiosaures, qui va de l'Utah au Wyoming, a remarqué M. Maltese, soulignant que cette espèce de dinosaure était « assez rare ».

 

Donc, selon lui, « être en mesure d'étendre leur périmètre géographique de plusieurs centaines de kilomètres est formidable et pourrait nous aider à les comprendre bien mieux ».

 

Ce pied, baptisé « Bigfoot » (grand pied), a été découvert en 1998 par une équipe de l'université du Kansas dont faisait partie M. Maltese, alors étudiant.