T-Mobile et Sprint annoncent leur fusion pour développer la 5G

T-Mobile et Sprint ont annoncé dimanche avoir conclu un accord de fusion.
Photo: Mark Lennihan Archives Associated Press T-Mobile et Sprint ont annoncé dimanche avoir conclu un accord de fusion.

Les groupes de télécommunications T-Mobile et Sprint ont annoncé dimanche avoir conclu un accord de fusion aux États-Unis pour créer un nouveau groupe capable de développer un réseau de téléphonie mobile 5G.

Cette annonce met fin à de longs mois de spéculations sur un rapprochement des deux groupes qui compteront quelques 127 millions d’abonnés aux États-Unis et pourront rivaliser avec les géants du secteur tels Verizon et AT & T.

Dans un communiqué, les deux groupes ont souligné que cette fusion va leur permettre d’accélérer leur développement dans le domaine de la 5G, l’Internet ultra-rapide, qui doit permettre de développer les utilisations de l’Internet mobile par le biais des objets connectés.

« La compagnie portera le nom de T-Mobile sera un acteur dominant dans le secteur de la téléphonie mobile, de la vidéo et de l’Internet à large bande aux États-Unis », assure le communiqué conjoint, soulignant que les synergies résultant de la fusion devraient totaliser 6 milliards de dollars.

Le patron de T-Mobile aux États-Unis, John Legere, dirigera la nouvelle entité.

Cette fusion représente également un nouveau « coup » pour Masayoshi Son, le p.-d.g. du groupe japonais de télécommunications Softbank qui est l’actionnaire majoritaire de Sprint et qui multiplie les investissements dans le secteur des nouvelles technologies et de l’Internet. T-Mobile est pour sa part contrôlé par le groupe allemand Deutsche Telekom.