Il y a 40 ans, le lancement des sondes Voyager

Représentation artistique de l'un des vaisseaux spatiaux Voyager
Photo: NASA / Agence France-Presse Représentation artistique de l'un des vaisseaux spatiaux Voyager

L’agence spatiale américaine souligne ces jours-ci le 40e anniversaire du lancement des sondes jumelles Voyager 1 et 2.

Il y aura exactement 40 ans, ce dimanche, que Voyager 2 a décollé de Cap Canaveral. La sonde se trouve actuellement à environ 17 milliards de kilomètres de la Terre.

Voyager 1, même si elle n’est partie que quelques semaines plus tard, se trouve encore plus loin, à environ 21 milliards de kilomètres de nous. Il s’agit du seul objet humain à avoir jamais atteint l’espace interstellaire, la vaste solitude qui sépare les systèmes solaires. Voyager 2 devrait faire de même d’ici quelques années.

Les deux sondes transportent des disques identiques de 30 centimètres qui contiennent des enregistrements de l’humanité : la Cinquième Symphonie de Beethoven, le chant des criquets, les pleurs d’un bébé, le son d’un baiser, le vent et la pluie, le lancement assourdissant d’une fusée vers la Lune, le chant des pygmées africains, les flûtes de pan des îles Salomon, un chant nuptial péruvien et des salutations dans des dizaines de langues.

Les disques contiennent également une centaine d’images électroniques qui témoignent de la vie au 20e siècle — y compris des embouteillages.

La NASA souligne l’anniversaire du départ des deux sondes avec des messages sur Twitter, des souvenirs et des photos toujours aussi stupéfiantes de Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune prises par les jumelles entre 1979 et les années 1980.

La télévision publique américaine, PBS, leur consacrera un documentaire de deux heures mercredi prochain, à 21 h, heure de Montréal.

L’idée d’ajouter les deux disques de cuivre plaqués d’or était celle du célèbre astronome américain Carl Sagan. C’est d’ailleurs le fils de ce dernier qui, à l’âge de six ans, a enregistré le message : « Salutation des enfants de la planète Terre ».

Le choix musical a été fait par le vulgarisateur scientifique Timothy Ferris, un ami de M. Sagan qui habitait New York : Beethoven, Mozart et Bach étaient des choix évidents, tandis que Louis Armstrong représentait le jazz et Blind Willie Johnson le gospel blues.

Du côté du rock’n’roll, Chuck Berry et « Johnny B. Goode » ont tout juste devancé Bob Dylan, les Beatles et Elvis. Quarante ans plus tard, M. Ferris dit que son seul regret est de ne pas avoir aussi inclus de l’opéra italien.

La NASA estime que les deux disques pourraient durer trois milliards d’années ou plus.

Dans un milliard d’années, « Voyager pourrait être capturé par une civilisation sophistiquée d’êtres qui n’existent pas encore […] Il est tout simplement impossible de deviner ce que vont devenir les sondes Voyager », a dit M. Ferris.

Les sondes qui sont le plus loin de la Terre

— Voyager 1, à 21 milliards de kilomètres. Lancée le 5 septembre 1977. Seule sonde à avoir rejoint l’espace interstellaire.

— Pioneer 10, à environ 17,8 milliards de kilomètres. Ne communique plus. Lancée en 1972.

— Voyager 2, à 17 milliards de kilomètres. Lancée le 20 août 1977.

— Pioneer 11, à environ 14,3 milliards de kilomètres. Ne communique plus. Lancée en 1973.

— New Horizon, à 5,8 milliards de kilomètres. Lancée en 2006.

— Cassini en orbite autour de Saturne, à 1,4 milliard de kilomètres. Lancée en 1997.