Trois Britanniques se partagent le prix Nobel de physique

<p>David Thouless, Duncan Haldane et Michael Kosterlitz se partageront une bourse qui équivaut à 930 000 $US.</p>
Photo: Anders Wiklund TT / Associated Press

David Thouless, Duncan Haldane et Michael Kosterlitz se partageront une bourse qui équivaut à 930 000 $US.

Les Britanniques David Thouless, Duncan Haldane et Michael Kosterlitz ont remporté mardi le prix Nobel de physique.
 

Les trois chercheurs sont récompensés pour leurs travaux sur les transitions de phases topologiques de la matière, ce qui pourrait avoir un impact sur la prochaine génération de produits électroniques et d’ordinateurs quantiques.
 

La topologie est une branche des mathématiques qui décrit les propriétés des objets. Le comité Nobel a expliqué que les travaux réalisés par les lauréats dans les années 1970 et 1980 ont levé le voile sur un monde précédemment inconnu où la matière adopte des phases ou des états étranges.
 

Les juges Nobel décernent fréquemment des prix pour des découvertes effectuées il y a longtemps, pour s’assurer qu’elles résistent au passage du temps.
 

Les trois récipiendaires sont tous basés aux États-Unis.
 

David Thouless, qui a 82 ans, est professeur émérite à l’Université de Washington. Duncan Haldane, 65 ans, enseigne la physique à l’Université Princeton, au New Jersey, alors que l’Écossais Michael Kosterlitz, 73 ans, est professeur de physique à l’Université Brown à Providence, au Rhode Island.
 

Participant à une conférence de presse téléphonique depuis Stockholm, en Suède, M. Haldane s’est dit « très surpris et très heureux » d’avoir été choisi, avant d’ajouter que les lauréats ont effectué leurs découvertes par accident.
 

« C’est vraiment comme ça que se produisent les plus grandes découvertes, a-t-il dit. Du moins dans les sujets théoriques, on ne part jamais avec l’objectif de découvrir quelque chose de nouveau. On tombe dessus par hasard et on a la chance de réaliser qu’on vient de trouver quelque chose de très intéressant. »
 

Si la plupart des gens sont familiers avec les objets tridimensionnels, les trois chercheurs étudient des objets tellement minces qu’ils n’ont que deux dimensions, voire une seule.
 

Les trois lauréats se partageront une bourse qui équivaut à 930 000 $US lors d’une cérémonie qui aura lieu le 10 décembre prochain.
 

1 commentaire
  • Raymond Labelle - Abonné 4 octobre 2016 12 h 53

    "Des objets tellement minces qu'ils n'ont que deux dimensions"...

    ...plus mince que ça tu meurs.