La galaxie la plus lointaine de la Terre aurait été observée

Photo de la galaxie publiée sur le site de Hubble
Photo: Nasa Esa P. Oesch (Yale University) Photo de la galaxie publiée sur le site de Hubble

Washington — Des astronomes affirment avoir découvert la galaxie la plus éloignée de la Terre jamais observée.

L’univers n’était apparemment âgé que d’environ 400 millions d’années quand la lumière émise par cette galaxie a entrepris de traverser le cosmos pour se rendre jusqu’à nous.

La galaxie GN-z11 se trouve à 13,4 milliards d’années-lumière de la Terre, avec une marge d’erreur de plus ou moins cinq millions d’années-lumière. Une année-lumière correspond à la distance parcourue en un an par la lumière, soit environ 9461 milliards de kilomètres.

Cette découverte fracasse les observations précédentes et risque de demeurer la marque à battre jusqu’au lancement du successeur du téléscope spatial Hubble, possiblement en 2019. La plus lointaine galaxie observée jusqu’à présent datait de 580 millions d’années après le Big Bang.

En termes très techniques, les astronomes mesurent la distance d’un objet en calculant le décalage de la lumière du bleu vers le rouge (ce qu’on appelle décalage vers le rouge ou décalage spectral cosmologique). Le décalage de GN-z11 est de 11,1, tandis que l’ancienne marque était de 8,68. Des astronomes rivalisaient depuis des années pour atteindre un décalage de 9, soit environ 550 millions d’années après le Big Bang.

La technique derrière cette découverte ne fait toutefois pas l’unanimité dans les cercles astronomiques. Le détenteur du record précédent a dit que les signatures lumineuses utilisées cette fois-ci sont plus difficiles à interpréter et qu’elles ont possiblement été contaminées par celles de galaxies ou d’étoiles voisines.

La visibilité de GN-z11 voudrait aussi dire qu’elle est trois fois plus lumineuse que les galaxies typiques.